Suivez-nous sur : Contactez-nous

Abonnez-vous à notre bulletin d’information

Votre adresse de messagerie est utilisée pour vous envoyer les actualités concernant l’AIMF. Vous pouvez à tout moment utiliser vous désabonner en utilisant la case ci-dessous

Fermer
Accueil > Actualités > Toutes les actualités

Le programme Femmes et énergie durable au Cameroun à mi-parcours

  • Partagez cette page

Lieu(x) :  BANGANGTE Thème(s) :  Développement urbain durable et services essentiels , Innovation et développement socio-économique des territoires

Pour renforcer l’accès à l’énergie solaire au Cameroun et en droite ligne des engagements pris par les autorités locales pour contribuer à l’atteinte des objectifs des Accords de Paris sur le Climat, l’AIMF et le Réseau des Femmes élues locales du Cameroun ont initié en 2017 le programme FEDACAM. Plusieurs partenaires nationaux et internationaux se sont mobilisés autour de cette initiative : FEICOM, ADEME et Fondation Véolia Environnement. Le point à mi-parcours, alors que le Comité de pilotage international se tient à Yaoundé le 14 décembre.

Réception des travaux d’équipement à Bangangté et Fokoué

Le FEDACAM est entré en 2018 dans sa phase opérationnelle. Les premiers équipements en énergie solaire ont été installés à Fokoué et Bangangté, où les réceptions provisoires des travaux auront lieu les 11 et 12 décembre.

A Bangangté, ce sont plus de 80 lampadaires solaires qui ont été installés sur le boulevard principal ainsi que sur les carrefours. L’hôpital du District a quant à lui pu être équipé d’une centrale solaire photovoltaïque hybride avec mesure d’efficacité énergétique, qui sécurise l’accès électrique. A Fokoué, 40 lampadaires solaires ont été installés et les centres de santé de Fomopea et Fotomena ont été équipés de systèmes d’alimentation énergétique solaire, de lampes et de réfrigérateurs.

5 nouvelles communes équipées en 2019

Les études de faisabilité ont été menées en 2018 dans les 5 communes qui seront équipées en 2019 : Mayo-Oulo, Angossas, Afanloum, Mbengwi et Mintom. Elles ont permis aux élues de préciser les équipements prioritaires, dont la mise en place a débuté en octobre 2018 pour une date d’achèvement prévue en mars 2019 :

- Minicentrale solaire photovoltaïque de 4,5 kWc dans la commune d’Afanloum
- Minicentrale solaire photovoltaïque de 10 kWc dans la commune d’Angossas
- Minicentrale solaire photovoltaïque de 7,5 kWc dans la commune de Mintom
- 40 lampadaires solaires photovoltaïques à Mayo-Oulo
- 30 lampadaires solaires dans la commune de Mbengwi

Une expertise camerounaise renforcée dans la production et l’accès à l’énergie durable

Au-delà des équipements, le FEDACAM permet un renforcement de l’expertise locale sur l’énergie durable. Le travail de diagnostic mené dans chaque ville a été confié aux techniciens locaux du projet (chef de projet, l’assistant technique et les ingénieurs) plutôt qu’à des cabinets d’expertise, permettant ainsi des économies réinjectées dans l’investissement. Des techniciennes et techniciens ont également été formés pour assurer la maintenance et l’exploitation des installations. Parallèlement, des opérations de sensibilisation des employés et des usagers des structures publiques sont mises en œuvre.

Second Comité de pilotage international le 14 décembre à Yaoundé

Le second Comité de pilotage international du FEDACAM se tient à Yaoundé le 14 Décembre 2018. Il rassemblera les Mairesses de 7 villes partenaires du projet, les représentants des partenaires techniques et financiers (AIMF, Refela-Cam, Ademe, Fondation Véolia, Feicom, Ministère camerounais de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, Ministère camerounais de l’eau et de l’énergie), ainsi que l’équipe technique. Il permettra de faire le point sur l’avancement technique et administratif du programme et de valider les activités à venir.

DOCUMENTS

MEMBRES ASSOCIÉS

Association Internationale
des Maires Francophones

9, rue des Halles
75001 Paris (FRANCE)
Téléphone / + 33 1 44 88 22 88
Fax / + 33 1 40 39 06 62

AIMF OIF