Suivez-nous sur : Contactez-nous

Abonnez-vous à notre bulletin d’information

Fermer
Accueil > Ressources > Centre de ressources

Comment être soi-même avec les autres

  • Partagez cette page

A travers des portraits d’habitants dans leur diversité et dans leurs différences, le Secrétariat permanent de l’AIMF entend valoriser la créativité au service du vivre-ensemble en ville.

Portrait #7 - Dayna Ash, Beyrouth
Dayna Ash a co-fondé Haven for Artists, un safe space (espace bienveillant) pour artistes et activistes à Beyrouth. Elle évoque la faculté de l’art à renforcer les capacités d’actions des personnes LGBTQI+, tout en déconstruisant les préjugés et les aprioris négatifs.

Portrait #6 - Kim Mouawad, Beyrouth
Kim Mouawad est propriétaire du Salon de beauté Out à Beyrouth. Elle explique qu’il est possible de créer des espaces pour les personnes LGBTQI+ et ainsi de visibiliser leur présence dans la ville.

Portrait #5 - Aline Kamakian, Beyrouth
Aline Kamakian est propriétaire d’une chaîne de restaurants arméniens à Beyrouth. Elle promeut une charte de non-discrimination au sein du secteur privé libanais qui vise à combattre l’exclusion dans le monde du travail.

Portrait #4 - Jasmin Roy, Canada
Lutter contre la discrimination et l’intimidation en milieu scolaire, c’est le combat mené par Jasmin Roy à travers sa Fondation.

Lire son portrait

Portrait #3 - Marie-Amélie Le Fur, France
Amputée d’une jambe à 15 ans, Maris-Amélie est Triple-championne paralympique en athlétisme. A travers son histoire, elle témoigne de l’importance du sport dans une société, comme véritable outil de vie.

Lire son portrait

Portrait #2 - Yomang Achille Théodore, Yaoundé

Portrait #1 - Seng Vannak, Phnom Penh

Seng Vannak a grandi à Phnom Penh et acquis sa formation d’architecte à Paris. C’est lui qui a réalisé le « Tronum », immeuble d’appartements de luxe, boulevard Sothearos. « Tronum » signifie le nid, fort de nombreuses branches, pour abriter ceux qui l’habitent. Les poètes cambodgiens utilisent ce terme dans les chansons qui parlent de maison.
Ce fut son laboratoire. Là, il a analysé le modernisme cambodgien enrichi des périodes postérieures liées au retour des habitants venus des campagnes où ils s’étaient réfugiés durant la période khmer rouge. L’enverdissement est la règle. De vieux troncs d’arbres qui font office de colonnes, côtoient le sol minéral.
Aujourd’hui, il a mis son savoir-faire au service de la municipalité. Là il s’investit pour que l’espace public entre dans la vie des citoyens. Ses premiers succès sont visibles avec la réhabilitation des trottoirs.
Il travaille avec la ville Paris pour établir des règlements qui puissent satisfaire les commerçants, tout en préservant le souhait des citoyens de pouvoir bénéficier d’un libre accès à l’espace public. Il s’attache à réconcilier les amoureux de la marche à pied avec la voiture.
Entouré de gens ouverts d’esprit, Seng Vannak exprime son homosexualité de manière sereine. Il a trouvé son équilibre dans sa différence qui l’aide à concevoir sa vie d’architecte. Il apporte un nouveau standard, une nouvelle norme dans sa vie professionnelle, accompagné de son conjoint.

Lire son portrait

_

Association Internationale
des Maires Francophones

9, rue des Halles
75001 Paris (FRANCE)
Téléphone / + 33 1 44 88 22 88
Fax / + 33 1 40 39 06 62

AIMF OIF