Skip to content

BANFORA – Construction d’infrastructures scolaires

Partagez cet article

Avec ses 155 000 habitants, Banfora est une ville cosmopolite et frontalière. Son développement économique attire sans arrêt de nouvelles populations, avec pour conséquence une pression importante sur les établissements scolaires, souvent surchargés.

Pour améliorer les conditions d’apprentissage, la municipalité a engagé en partenariat avec l’AIMF un programme de construction de 4 nouveaux établissements scolaires, qui permettra d’améliorer la scolarisation de 2000 élèves de la commune. Les bâtiments ont été éco-conçus et contribuent à l’atténuation et à l’adaptation du changement climatique dans la construction publique au Burkina Faso.

 

Problématique et contexte

La commune compte 67 écoles primaires publiques rétrocédées par l’Etat en 2008 dans le cadre du transfert des compétences consécutif à la mise en œuvre de la décentralisation. Ces écoles sont inégalement réparties sur le territoire communal des secteurs centraux vers les villages rattachés, occasionnant ainsi la création d’écoles sous paillote et l’augmentation d’effectifs à près de 35 % de la norme nationale dans les classes dans certaines écoles.

Pour améliorer les conditions d’accès à l’éducation, la commune a engagé avec l’appui de l’AIMF la construction de 4 établissements scolaires pour un total 24 salles de classes prioritaires qui bénéficieront à 2000 élèves.

 

Une démarche environnementale pilote

La conception des établissements scolaires s’appuie sur le cahier des charges pour l’optimisation énergétique et environnementale des bâtiments publics développé par l’AIMF. Les adaptations ont concerné notamment l’orientation des bâtiments, pour réduire leur exposition aux fortes chaleurs et favoriser la ventilation naturelle, l’intégration de matériaux locaux dans la construction, l’amélioration des fenêtres et toitures, l’optimisation de la consommation énergétique pour l’éclairage en particulier et la végétalisation des espaces.

Cette démarche contribuera à l’intégration de pratiques durables dans la construction publique au Burkina Faso et dans la zone Sahel avec des infrastructures modèles, optimisées énergétiquement pour un coût réduit.

 

Activités et résultats
  • Construction et équipement de 4 écoles dans 4 secteurs de la commune de Banfora
    24 salles de classes, 8 magasins-bureaux, 32 équipements sanitaires
  • Résultats de long terme :
    -  Le nombre de salles de classes disponible est augmenté ;
    -  L’accès à l’assainissement en milieu scolaire est amélioré.
    -  La réduction des effectifs des salles de classes pléthoriques est effective dans les secteurs ayant bénéficié des nouvelles salles de classe.
    -  Le taux brut de scolarisation de la commune est accru ;
    -  Le rendement scolaire des élèves est amélioré.

 

Chiffres clés

Mise en œuvre : 2020-2021
Budget total : 366 000 €
dont commune de Banfora 73 000 €
dont AIMF : 293 000 € (y compris cofinancement mobilisé auprès de l’Agence de l’eau Rhin Meuse pour le volet assainissement)

Ces articles pourraient vous intéresser

Collaborer

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

📌 Fonds de coopération, appui au renforcement de la gouvernance locale, fonds d'urgence

Gouvernance

Découvrez d’autres articles et contenus autour de notre thématique

Ils nous soutiennent !

Construire des multipartenariats pour appuyer les programmes de développement et de gouvernance des villes, telle est la démarche de l’AIMF.

En savoir plus

📢 Missions d'expertise, recrutements, appels d'offres...

Abonnez-vous
à la lettre d'actualités