• Valeurs
    en ville

  • Gouvernance
    des territoires

  • Solidarité
    internationale

Actualités

  • Afin d’échanger sur leurs situations respectives et d’identifier leurs attentes communes pour faire face à la crise sanitaire, une quinzaine de Maires se sont retrouvés par visioconférence vendredi 3 avril, autour de la Présidente de l’AIMF, la Maire de Paris, et du Secrétaire général Robert Beugré Mambé, Gouverneur du District d’Abidjan.

    Les Maires de Dakar, Ouagadougou, Kigali, Phnom Penh, Nouakchott, Antanananrivo, Dschang, Bobo Dioulasso, Kaolack, Rubavu, Bukavu, participaient à cette rencontre, les autres Maires des capitales étant retenus par d’autres obligations en cette période d’urgence. Le Docteur Philippe Klein, Médecin Chef de la Clinique internationale de l’Hôpital Union à Wuhan (Chine), a apporté son éclairage et témoigné de l’expérience chinoise.

    A l’issue de ces échanges, les Maires ont souhaité :

    - maintenir et renforcer leurs échanges pour identifier une méthodologie de gestion de crise adaptée aux contextes spécifiques de leurs villes Retour ligne manuel
    - approfondir le travail d’identification des besoins des villes pour répondre à la crise, afin d’établir un plan d’action précis et chiffré ciblé sur 3 priorités : sensibilisation/besoins de première urgence ; soutien à l’hôpital ; aide aux plus vulnérables Retour ligne manuel
    - soutenir les villes par des investissements : à travers le Fonds de coopération de l’AIMF qui investira 1 million d’euros dans les projets des villes pour faire face au Covid19, mais aussi avec l’appui des bailleurs internationaux auprès desquels l’AIMF mènera au plus vite une action de sensibilisation et de mobilisation.

  • #Covid-19 : Dakar organise une aide alimentaire pour les populations

    En appui à la stratégie de l’Etat, la Ville de Dakar organise une aide alimentaire dans les 19 communes de la ville, pour faire face aux conséquences de l’épidémie de Covid-19.
  • Le plan de riposte du District Autonome d’Abidjan contre la propagation de la pandémie de la maladie à virus covid-19, annoncé vendredi 3 avril, en présence des membres du gouvernement et des élus locaux, est rentré dans sa phase d’exécution ce samedi 4 avril. Le coût total des opérations, qui s’inscrivent en complément des actions engagées par l’Etat, est de 719 millions de francs CFA.

    4 axes prioritaires ont été identifiés :

    - Sensibilisation des populations

    - Equipement en matériel médical : remise de matériels sanitaires et de prévention aux structures de santé, aux communautés, aux mairies et à certains ministères (gants, cache-nez, blouses jetables, javel, dispositifs complets de lave-mains, lits médicalisés, etc).

    - Désinfection de grande ampleur des transports publics et des sites à forte concentration de population dans les 13 communes de la ville, qui prend en compte 118 villages, 160 marchés, 296 centres de santé communautaires, 761 lieux de culte, 204 kilomètres de voies fréquentées, 100 gares de taxis, woroworo, gbaka et 60 000 véhicules. Soit un total de 1639 sites et 60 000 engins de transport de masse.

    - Aide alimentaire aux populations les plus fragiles et aux institutions qui les accompagnent : il s’agit de doter les couches économiquement faibles, les orphelinats, les pouponnières et autres institutions sociales de kits alimentaires.

    Pour en savoir plus :

    Remise de dons : http://abidjan.district.ci/index2.php?page=act&num=929

    Désinfection : http://abidjan.district.ci/index2.php?page=act&num=927

  • #Covid-19 : Au Maroc, initiatives citoyennes pour la production de protections pour les soignants

    Coronavirus au Maroc : ingénieurs bénévoles, citoyens engagés, aux quatre coins du Maroc, les actions se multiplient pour endiguer la pandémie. Un exploit qui doit son mérite à un collectif de bénévoles formés, créé il y a deux semaines sur internet. Une antenne vient également d’être ouverte à Dakar.
  • Suite à la décision de l’Agence Régionale de Santé d’agréer et d’autoriser plusieurs laboratoires d’analyses médicales à faire des tests dans les Alpes-Maritimes, la Ville de Nice a décidé la semaine dernière d’organiser deux drive-tests, rue Barla et boulevard Dubouchage. Deux nouveaux drive-tests viennent d’être organisés et sont en fonctionnement.

    En lien avec les laboratoires Eurofins et Biostérel, la Ville de Nice a décidé d’ouvrir dès hier deux nouveaux drive-test. Ils sont situés avenue de Flirey et avenue Lyautey. La Ville a travaillé avec ces laboratoires pour organiser l’occupation du domaine public afin de réglementer la circulation : panneaux, marquage au sol…

    Pour accéder à ces tests, il faut obligatoirement avoir une prescription médicale, être un personnel soignant avec symptômes évocateurs du Covid 19 ou être un personnel avec symptôme travaillant avec des personnes fragiles ou être une personne fragile à risque ou une femme enceinte présentant les symptômes.

    Les patients ne doivent en aucun cas se rendre directement dans les laboratoires de biologie. Le dépistage est prescrit par un médecin : la prescription est ensuite adressée par le médecin directement au laboratoire par mail ou fax.

  • #Covid-19 : A Ouagadougou, municipalité et Chambre de commerce main dans la main pour apporter un soutien aux commerçants vulnérables

  • #Covid-19 : les mesures prises à Liège

    Pour faire face à l’épidémie de Covid-19 et à ses conséquences, la ville de Liège prend les dispositions suivantes : > Mesures en faveur des commerçants En ce qui concerne les commerçants et les entreprises, la volonté du Collège communal est d’exonérer les restaurants, les bars et les commerces concernés par la fermeture, de toutes les taxes communales les visant spécifiquement. Cette mesure serait appliquée à due concurrence de la période de fermeture forcée et concerne les taxes de nature économique suivantes ; Les débits de boisson : suppression de la taxe pendant la durée des mesures fédérales de (...)
  • #Covid-19 : les mesures prises à Sousse

    Alors qu’une quarantaine générale est en cours en Tunisie, la commune de Sousse a pris les mesures suivantes : Maintien d’un niveau minimum de services municipaux : enregistrement des naissances et des décès, permis d’inhumation, transport des corps. Stérilisation des espaces publics, des approches et des places, dans un contexte de manque de matériel et de produits. Continuité des travaux des services de nettoyage : ramassage des déchets, transport vers l’estuaire qui leur est dédié, et maintien d’une partie des opérations de balayage dans le format habituel. Dans ce secteur sensible et vital (...)
  • Dans le cadre de la lutte contre la pandémie à Coronavirus, la commune de Bobo-Dioulasso, a doté toutes les Directions de l’administration communale de lave-mains et de gels hydro alcooliques afin que tous les usagers des services de même que le personnel communal soient protégés.

    Pour le maire de la commune de Bobo-Dioulasso, M. Bourahima SANOU, cette action entre en droite ligne avec les mesures du gouvernement qui visent à endiguer la maladie.

    « Cette activité est une réponse à l’appel des autorités gouvernementales de faire en sorte de travailler à briser la chaine de transmission du covid19 car c’est une maladie qui n’a pas de remède. Le seul moyen c’est prévenir et l’un des moyens de la prévention c’est le lavage des mains avec du savon et l’utilisation du gel désinfectant. C’est pourquoi, nous avons décidé de mettre à la disposition des différents services de la commune ces moyens de lutte contre le virus. L’objectif est de disponibiliser ces kits partout où l’on peut trouver du monde pour que le geste minimum puisse être fait par chaque citoyen afin de limiter l’évolution de la maladie » a-t-il fait savoir avant d’inviter les différents services bénéficiaires à veiller à leur utilisation en leur sein.

    Aussi, à l’occasion de la cérémonie de remise des kits de lavage de mains et de gel désinfectant le clip de la chanson « stop coronavirus, tu n’as pas ta place au Burkina Faso » réalisé par des artistes de la ville de Bobo-Dioulasso a présenté au public

  • #Covid-19 : A Tbilissi, un dispositif de volontariat pour renforcer l’appui aux populations fragiles

    La Municipalité de Tbilissi, sous la recommandation du conseil interinstitutionnel pour la prévention de la propagation du coronavirus, met en place une initiative de volontariat pour inclure les citoyens dans les dispositifs de lutte contre le Covid-19. Le programme de volontariat est ouvert aux citoyens de moins de 65 ans, en bonne santé, ne faisant pas partie d’un groupe à risque et ayant suivi une formation spécifique. Tout citoyen qui exprime sa volonté de participer aux travaux programmés par la Municipalité de Tbilissi contre la propagation de coronavirus doit en effet suivre une (...)
  • #Covid-19 : à Tunis, désinfection des espaces publics et accompagnement des habitants

    A Tunis, la municipalité met en place des opérations de désinfection des espaces publics pour lutter contre la propagation du Covid-19, ainsi que plusieurs actions de sensibilisation et d’accompagnement des populations. Comment fonctionnent les opérations de désinfection ? La direction de l’hygiène effectue entre 15 et 20 opérations de désinfection par jour grâce à des équipes constituées de 2 à 3 techniciens. Les produits utilisés éliminent les virus, les bactéries et les champignons. Les opérations se déroulent dans les 15 arrondissements et ciblent les bâtiments municipaux, les ministères, les (...)
  • Afin d’échanger sur leurs situations respectives et d’identifier leurs attentes communes pour faire face à la crise sanitaire, une quinzaine de Maires se sont retrouvés par visioconférence vendredi 3 avril, autour de la Présidente de l’AIMF, la Maire de Paris, et du Secrétaire général Robert Beugré Mambé, Gouverneur du District d’Abidjan.

    Les Maires de Dakar, Ouagadougou, Kigali, Phnom Penh, Nouakchott, Antanananrivo, Dschang, Bobo Dioulasso, Kaolack, Rubavu, Bukavu, participaient à cette rencontre, les autres Maires des capitales étant retenus par d’autres obligations en cette période d’urgence. Le Docteur Philippe Klein, Médecin Chef de la Clinique internationale de l’Hôpital Union à Wuhan (Chine), a apporté son éclairage et témoigné de l’expérience chinoise.

    A l’issue de ces échanges, les Maires ont souhaité :

    - maintenir et renforcer leurs échanges pour identifier une méthodologie de gestion de crise adaptée aux contextes spécifiques de leurs villes Retour ligne manuel
    - approfondir le travail d’identification des besoins des villes pour répondre à la crise, afin d’établir un plan d’action précis et chiffré ciblé sur 3 priorités : sensibilisation/besoins de première urgence ; soutien à l’hôpital ; aide aux plus vulnérables Retour ligne manuel
    - soutenir les villes par des investissements : à travers le Fonds de coopération de l’AIMF qui investira 1 million d’euros dans les projets des villes pour faire face au Covid19, mais aussi avec l’appui des bailleurs internationaux auprès desquels l’AIMF mènera au plus vite une action de sensibilisation et de mobilisation.

  • #Covid-19 : A Ouagadougou, municipalité et Chambre de commerce main dans la main pour apporter un soutien aux commerçants vulnérables

  • #Covid-19 : Les dispositions prises à Port-Gentil

    Le Maire de Port-Gentil (Gabon), Monsieur Gabriel TCHANGO, a annoncé les mesures suivantes pour faire face au #Covid-19 : Réaménagement des horaires de travail et instauration de turn-over des équipes municipales pour maintenir les services offerts aux usagers. Mise en place d’une Cellule de Veille Sanitaire Municipale. En collaboration avec la cellule de veille sanitaire pilotée par le Gouvernorat, elle sera chargée de coordonner les actions aux niveau des dispensaires. Si besoin est, la réquisition des dispensaires et des infirmiers sera de mise. Recherche et proposition de sites (...)
  • #Covid-19 : les mesures prises à Sousse

    Alors qu’une quarantaine générale est en cours en Tunisie, la commune de Sousse a pris les mesures suivantes : Maintien d’un niveau minimum de services municipaux : enregistrement des naissances et des décès, permis d’inhumation, transport des corps. Stérilisation des espaces publics, des approches et des places, dans un contexte de manque de matériel et de produits. Continuité des travaux des services de nettoyage : ramassage des déchets, transport vers l’estuaire qui leur est dédié, et maintien d’une partie des opérations de balayage dans le format habituel. Dans ce secteur sensible et vital (...)
  • #Covid-19 : Namur prend des mesures pour les publics fragilisés

    Face à la crise sanitaire qui touche la Belgique comme bien d’autres pays, la Ville de Namur, le CPAS de Namur, le Relais social urbain namurois ainsi que l’ensemble des acteurs namurois du social se mobilisent pour faire face aux défis sociaux dus à la propagation du COVID-19. - Public en rue Des dispositions sont prises vis-à-vis des plus fragiles de notre population, à savoir les SDF. Impossible effectivement de les confiner chez eux, dès lors qu’ils n’ont pas de domicile. Pour les équipes sociales de la Ville, l’abri de nuit, le Dispositif d’Urgence sociale, la distribution de repas et le (...)
  • Nous apprenons avec grande tristesse le décès de Jacques Oudin, Sénateur de Vendée. Avec André Santini, il a porté la loi du 6 février 2005 dite du « 1% Eau », qui a donné une impulsion massive à la coopération internationale pour l’eau et l’assainissement. A travers elle, une action déterminante est menée depuis 15 ans avec les villes et les agences de l’eau pour renforcer l’accès des populations à ces services essentiels.

    Nous souhaitons ici rendre un hommage appuyé à son engagement, et adressons à ses proches nos condoléances les plus sincères.

  • La célébration du 50ème anniversaire de la Francophonie, ce 20 mars, nous rappelle l’importance de la solidarité locale comme internationale. L’action des Maires et des services municipaux sera majeure pour répondre à la crise et pour préparer notre avenir en commun. Face à ce défi​, restons ensemble.

  • C’est avec une très grande tristesse que nous avons appris le décès du Dr Adamou Ndam Njoya, ancien Maire de Foumban, Diplomate émérite. Le Cameroun, l’Afrique et le monde lui doivent notamment la création de l’Institut des relations internationales du Cameroun (IRIC), un des berceaux de formation des diplomates acteurs majeurs de la Gouvernance du monde. Notre association perd assurément un membre hors du commun engagé au service de l’éthique dans la vie publique.
    A ses proches, nous adressons nos condoléances très sincères et très attristées.

  • L’appel à propositions 2020 du Partenariat pour des villes durables de l’Union européenne est lancé.

    Cette ligne de financement est ouverte aux autorités locales. L’objectif de ce programme, lancé pour la première fois en novembre 2018, est de promouvoir un développement urbain intégré à travers la coopération entre les villes européennes et leurs villes partenaires dans quatre zones : Afrique Sub-Saharienne, Asie, Amérique Centrale et Latine, pays du voisinage. Il cible tout à la fois le renforcement de la gouvernance urbaine, inclusion sociale en ville, l’amélioration de la résilience et de l’impact environnemental des villes, de développement et l’innovation en ville.

    Les lignes directrices 2020 ont été revues en prenant en compte les retours d’expérience du 1er appel à propositions, ainsi que les points remontés dans le cadre des Partenariats stratégiques entre les réseaux de villes, dont l’AIMF, et l’Union européenne.

    Date limite de soumission des notes de concept : 27 mars 2020 à 12:00 (heure de Bruxelles).
    Les questions doivent être adressée à [email protected] avant le 6 mars 2020.

    Pour accéder aux lignes directrices et à toutes les informations officielles : https://webgate.ec.europa.eu/europeaid/online-services/index.cfm?do=publi.welcome&nbPubliList=15&orderby=upd&orderbyad=Desc&searchtype=RS&aofr=167744

  • Elections municipales à Madagascar : les Maires élus prennent fonction

    A la suite des élections municipales du 27 novembre 2019 à Madagascar, les Maires élus prennent leurs fonctions. ANTANANARIVO - M. Naina ANDRIANTSITOHAINA ANTSIRABE - M. Honoré Gabriel RASAMIMANANA DIEGO SUAREZ - M. Jean-Luc Désiré DJAVOJOZARA (réélu) FIANARANTSOA - Mme RATSIMBAZAFY Sahondra Esther MAHAJANGA - M. Mokhtar Salim ANDRIATOMANGA (réélu) TOAMASINA - M. Nantenaina RAKOTONIRINA TOLIARA - M. VITA Sidison Dédé
  • Décès de Rachid Jalkh, correspondant de l’AIMF à Beyrouth pendant près de 20 ans

    C’est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès de M. Rachid Jalkh, avocat à la cour de Beyrouth, Président de l’Association nationale des membres de l’Ordre National du Mérite, ancien adjoint au Maire de Beyrouth et correspondant de l’AIMF pendant près de 20 ans. Son ouverture, son engagement pour faire de Beyrouth un point d’appui du réseau des Maires francophones, son envie d’apprendre des autres et de partager avec eux, auront marqué notre réseau. Nous vous invitons à retrouver son regard sur la reconstruction de Beyrouth et « l’éternité d’une ville », qu’il avait souhaité partager (...)
  • #Covid-19 : Dakar organise une aide alimentaire pour les populations

    En appui à la stratégie de l’Etat, la Ville de Dakar organise une aide alimentaire dans les 19 communes de la ville, pour faire face aux conséquences de l’épidémie de Covid-19.
  • Le plan de riposte du District Autonome d’Abidjan contre la propagation de la pandémie de la maladie à virus covid-19, annoncé vendredi 3 avril, en présence des membres du gouvernement et des élus locaux, est rentré dans sa phase d’exécution ce samedi 4 avril. Le coût total des opérations, qui s’inscrivent en complément des actions engagées par l’Etat, est de 719 millions de francs CFA.

    4 axes prioritaires ont été identifiés :

    - Sensibilisation des populations

    - Equipement en matériel médical : remise de matériels sanitaires et de prévention aux structures de santé, aux communautés, aux mairies et à certains ministères (gants, cache-nez, blouses jetables, javel, dispositifs complets de lave-mains, lits médicalisés, etc).

    - Désinfection de grande ampleur des transports publics et des sites à forte concentration de population dans les 13 communes de la ville, qui prend en compte 118 villages, 160 marchés, 296 centres de santé communautaires, 761 lieux de culte, 204 kilomètres de voies fréquentées, 100 gares de taxis, woroworo, gbaka et 60 000 véhicules. Soit un total de 1639 sites et 60 000 engins de transport de masse.

    - Aide alimentaire aux populations les plus fragiles et aux institutions qui les accompagnent : il s’agit de doter les couches économiquement faibles, les orphelinats, les pouponnières et autres institutions sociales de kits alimentaires.

    Pour en savoir plus :

    Remise de dons : http://abidjan.district.ci/index2.php?page=act&num=929

    Désinfection : http://abidjan.district.ci/index2.php?page=act&num=927

  • #Covid-19 : Au Maroc, initiatives citoyennes pour la production de protections pour les soignants

    Coronavirus au Maroc : ingénieurs bénévoles, citoyens engagés, aux quatre coins du Maroc, les actions se multiplient pour endiguer la pandémie. Un exploit qui doit son mérite à un collectif de bénévoles formés, créé il y a deux semaines sur internet. Une antenne vient également d’être ouverte à Dakar.
  • Suite à la décision de l’Agence Régionale de Santé d’agréer et d’autoriser plusieurs laboratoires d’analyses médicales à faire des tests dans les Alpes-Maritimes, la Ville de Nice a décidé la semaine dernière d’organiser deux drive-tests, rue Barla et boulevard Dubouchage. Deux nouveaux drive-tests viennent d’être organisés et sont en fonctionnement.

    En lien avec les laboratoires Eurofins et Biostérel, la Ville de Nice a décidé d’ouvrir dès hier deux nouveaux drive-test. Ils sont situés avenue de Flirey et avenue Lyautey. La Ville a travaillé avec ces laboratoires pour organiser l’occupation du domaine public afin de réglementer la circulation : panneaux, marquage au sol…

    Pour accéder à ces tests, il faut obligatoirement avoir une prescription médicale, être un personnel soignant avec symptômes évocateurs du Covid 19 ou être un personnel avec symptôme travaillant avec des personnes fragiles ou être une personne fragile à risque ou une femme enceinte présentant les symptômes.

    Les patients ne doivent en aucun cas se rendre directement dans les laboratoires de biologie. Le dépistage est prescrit par un médecin : la prescription est ensuite adressée par le médecin directement au laboratoire par mail ou fax.

  • #Covid-19 : les mesures prises à Liège

    Pour faire face à l’épidémie de Covid-19 et à ses conséquences, la ville de Liège prend les dispositions suivantes : > Mesures en faveur des commerçants En ce qui concerne les commerçants et les entreprises, la volonté du Collège communal est d’exonérer les restaurants, les bars et les commerces concernés par la fermeture, de toutes les taxes communales les visant spécifiquement. Cette mesure serait appliquée à due concurrence de la période de fermeture forcée et concerne les taxes de nature économique suivantes ; Les débits de boisson : suppression de la taxe pendant la durée des mesures fédérales de (...)
  • Dans le cadre de la lutte contre la pandémie à Coronavirus, la commune de Bobo-Dioulasso, a doté toutes les Directions de l’administration communale de lave-mains et de gels hydro alcooliques afin que tous les usagers des services de même que le personnel communal soient protégés.

    Pour le maire de la commune de Bobo-Dioulasso, M. Bourahima SANOU, cette action entre en droite ligne avec les mesures du gouvernement qui visent à endiguer la maladie.

    « Cette activité est une réponse à l’appel des autorités gouvernementales de faire en sorte de travailler à briser la chaine de transmission du covid19 car c’est une maladie qui n’a pas de remède. Le seul moyen c’est prévenir et l’un des moyens de la prévention c’est le lavage des mains avec du savon et l’utilisation du gel désinfectant. C’est pourquoi, nous avons décidé de mettre à la disposition des différents services de la commune ces moyens de lutte contre le virus. L’objectif est de disponibiliser ces kits partout où l’on peut trouver du monde pour que le geste minimum puisse être fait par chaque citoyen afin de limiter l’évolution de la maladie » a-t-il fait savoir avant d’inviter les différents services bénéficiaires à veiller à leur utilisation en leur sein.

    Aussi, à l’occasion de la cérémonie de remise des kits de lavage de mains et de gel désinfectant le clip de la chanson « stop coronavirus, tu n’as pas ta place au Burkina Faso » réalisé par des artistes de la ville de Bobo-Dioulasso a présenté au public

  • #Covid-19 : A Tbilissi, un dispositif de volontariat pour renforcer l’appui aux populations fragiles

    La Municipalité de Tbilissi, sous la recommandation du conseil interinstitutionnel pour la prévention de la propagation du coronavirus, met en place une initiative de volontariat pour inclure les citoyens dans les dispositifs de lutte contre le Covid-19. Le programme de volontariat est ouvert aux citoyens de moins de 65 ans, en bonne santé, ne faisant pas partie d’un groupe à risque et ayant suivi une formation spécifique. Tout citoyen qui exprime sa volonté de participer aux travaux programmés par la Municipalité de Tbilissi contre la propagation de coronavirus doit en effet suivre une (...)
  • #Covid-19 : à Tunis, désinfection des espaces publics et accompagnement des habitants

    A Tunis, la municipalité met en place des opérations de désinfection des espaces publics pour lutter contre la propagation du Covid-19, ainsi que plusieurs actions de sensibilisation et d’accompagnement des populations. Comment fonctionnent les opérations de désinfection ? La direction de l’hygiène effectue entre 15 et 20 opérations de désinfection par jour grâce à des équipes constituées de 2 à 3 techniciens. Les produits utilisés éliminent les virus, les bactéries et les champignons. Les opérations se déroulent dans les 15 arrondissements et ciblent les bâtiments municipaux, les ministères, les (...)
  • #Covid-19 : toutes les mesures prises et soutenues par Paris

    Retrouvez sur ce portail toutes les mesures prises par la ville de Paris, les initiatives locales, les informations à connaître.
  • #Covid-19 : à Yopougon, un Comité communal de lutte contre les épidémies pour coordonner tous les acteurs

    A #Yopougon, pour coordonner la réponse locale au #Covid_19, la municipalité met en place un 𝗖𝗼𝗺𝗶𝘁𝗲́ 𝗖𝗼𝗺𝗺𝘂𝗻𝗮𝗹 𝗱𝗲 𝗟𝘂𝘁𝘁𝗲 𝗰𝗼𝗻𝘁𝗿𝗲 𝗹𝗲𝘀 𝗘𝗽𝗶𝗱𝗲́𝗺𝗶𝗲𝘀 qui rassemble les acteurs dans leur diversité : municipalité, Directions régionales et départementales de la santé, médecins, leaders des communautés, leaders religieux, radios de proximité...
  • Aux côtés du Gouvernement, les provinces cambodgiennes en général et la capitale, Phnom Penh, en particulier, appliquent les mesures suivantes :

    - Information et sensibilisation du public : Des camions équipés de hauts parleurs circulent actuellement dans Phnom Penh et diffusent des messages d’information (numéro d’urgence notamment) et de sensibilisation. Un affichage urbain est également mis en place.

    - Coordination et gestion de la crise  : Phnom Penh, ainsi que l’ensemble des provinces, ont mis en place un comité spécial de suivi de la crise. Présidé par un vice-gouverneur et un directeur adjoint, il est chargé de suivre quotidiennement l’évolution de la situation et centralise les interventions réalisées, en lien avec le Ministère de la Santé.

    - Fourniture de matériel : La ville a identifié des besoins en matériel et l’ONG nationale "Union of Youth Federations of Cambodia", en partenariat avec Coca-Cola, a fourni à PPCH cet après-midi du matériel (savon, alcool et masques) pour les 14 Khans (districts), les marchés publics et les centres de santé. Cette distribution est à l’initiative de l’ONG, qui mène cette campagne sur l’ensemble du territoire national.

    -  Ecoles et espaces publics : Un nettoyage régulier est mis en place, sans désinfection particulière.

  • #Tunisie : Lancement du réseau des Femmes élues municipales

    Lancée à l’occasion de la Journée internationale des femmes, en présence de près de 200 femmes élues venant des différentes régions du pays et des représentants de la société civile et du gouvernement, ce réseau vise à renforcer le leadership féminin dans les processus de prise de décisions à l’échelle locale. Il a, également, pour objectif de développer l’environnement des femmes élues dans la pratique et la gestion des affaires locales, loin des tiraillements politiques.
  • Santé, vivre-ensemble, commerce : les enjeux transfrontaliers au cœur de l’AG de la Plateforme des Autorités Locales des Pays des Grands Lacs

    Santé et environnement, vivre-ensemble, commerce : les enjeux transfrontaliers se posent avec acuité dans la région des Grands Lacs. Réunis au sein de la Plateforme des Autorités Locales des Pays des Grands Lacs (PALPGL), les Maires sont mobilisés et apportent des réponses au plus près des populations. A l’occasion de leur 8ème Assemblée générale qui s’est tenue à Lubumbashi du 4 au 7 mars à l’invitation du Maire M. Ghislain Robert Lubaba, ils ont abordé ces questions en présence des hautes autorités, des institutions multilatérales concernées, des partenaires internationaux et des populations. SE (...)
  • #Plaidoyers - Les villes ont désormais un bureau dans la Genève internationale

    La Ville et le Canton de Genève lancent conjointement, avec l’appui de la Confédération suisse, une plateforme qui fera le lien entre ces collectivités locales et la Genève internationale : le "Geneva Cities Hub" (GCH).
  • 1er mars - Journée mondiale Zéro discrimination

    Pour le droit de chacun à mener une vie pleine et productive et à la vivre dans la dignité, la Journée mondiale Zéro discrimination est célébrée chaque 1er mars.
  • En Côte d’Ivoire, le 1er Forum du #Sénat avec les Collectivités territoriales se tient ces 17 et 18 février. Un cadre d’échange renforcé pour la décentralisation.

  • Le Président de l’Union des Comores, SEM Azali Assoumani, a reçu ce 22 janvier une délégation des Maires des Comores (Moroni, Cembenoi-Lac Salé, Mitsoudjé, Domoni) et des représentants de l’AIMF, dans le cadre de l’approfondissement du travail de rapprochement entre les villes de l’Océan Indien engagé depuis 4 ans.

    A cette occasion, le Président Azali a insisté sur l’importance qu’il accorde aux communes et à leurs Maires "qui ont toujours fait preuve de patriotisme en privilégiant le développement du pays". Le Chef de l’Etat a rappelé l’importance qu’il attache à l’appui qui sera apporté aux futurs élus locaux et agents territoriaux, notamment en matière de formation, afin de leur permettre de mettre en avant leurs compétences.
    Le Président a également fait part de son intérêt pour le rapprochement engagé par les collectivités locales de l’Océan Indien au sein de l’Association des Villes et Collectivités de l’Océan Indien (AVCOI).

    A cet égard, il a manifesté son soutien à l’AVCOI en vue de renforcer la solidarité et la coopération régionale.

    Enfin, le Président de la République a appelé toutes les instances régionales, notamment la Commission de l’Océan Indien, à soutenir et à accompagner l’association régionale dans la dynamique qu’elle a engagée.

    Alors que l’AVCOI a engagé depuis 4 ans, avec l’appui du Partenariat stratégique AIMF-Union européenne, une reprise ambitieuse de ses activités, ce soutien au plus haut niveau est un encouragement fort pour continuer son travail de mise en lien et de dialogue entre les villes de la sous-région.

    Lire le Communiqué de presse de la Présidence de la République

  • Cameroun : le Code général des collectivités territoriales décentralisées entre en vigueur

    Depuis plusieurs années, l’AIMF est très engagée pour le renforcement de la décentralisation au Cameroun, notamment à travers ses activités de plaidoyer qui ont été portées au parlement. La loi portant Code Général des Collectivités Territoriales Décentralisées (CTD) a été promulguée le 24 décembre. Elle renforce l’autonomie des autorités locales avec un engagement de porter à au moins 15% des recettes de l’Etat aux CTD. Cette nouvelle étape du processus de décentralisation marque un pas important pour l’unicité des régions, et donc en faveur du vivre-ensemble et du multiculturalisme. L’AIMF reste mobilisée aux (...)
  • Les villes francophones d’Asie en réseau !

    A l’occasion de la 2nde Conférence des Villes d’Asie du Sud-Est qui s’est tenue à Phnom Penh (Cambodge), le 2 décembre 2019, les participants représentants les villes et administrations sous-nationales du Cambodge, du Vietnam et du Laos, ont franchi une étape supplémentaire dans la mise en place d’un réseau des villes d’Asie du Sud-Est, notamment avec l’adoption d’un plan d’action. Dès décembre 2017 en effet, les autorités sous-nationales d’Asie du Sud-Est, réunies dans le cadre du Partenariat Stratégique AIMF-UE, avaient souligné l’importance et la nécessité de créer un réseau des villes dans la région (...)
  • "Villes, gestion, protection et valorisation des données numériques urbaines", c’est le thème de la première réunion du groupe de Plaidoyer de l’AIMF sur les données numériques, qui se tient à la Délégation Wallonie-Bruxelles à Paris, le 7 et 11 novembre, dans le cadre du Partenariat stratégique AIMF-Union européenne.

    Les villes en effet confrontées, partout dans le monde, à l’augmentation de plus en plus rapide de la production de données numériques qui constituent tout à la fois une ressource pour l’amélioration des services urbains, leur efficacité, l’innovation ; un enjeu économique et d’attractivité du territoire ; un enjeu technologique, financier, et bien sûr un enjeu de société avec la problématique de la protection des données personnelles et de leur utilisation.

    Il y a donc un enjeu autour de la propriété des données, de leur accès, de leur diffusion, de leur utilisation, de leur gouvernance dans un environnement en évolution constante porté par le dynamisme et les capacités financières des géants du numérique.

    Plus de 80 participants venus de 15 pays sont attendus à cette rencontre qui s’inscrit dans le cadre du Partenariat stratégique AIMF-Union européenne. Parmi eux, les Maires d’Annaba et de Constantine, en Algérie, le Président de la Chambre de Commerce d’Alger, le Délégué de la Communauté Urbaine de Yaoundé (Cameroun), le Maire de Bizerte (Tunisie), ainsi que plusieurs élus en charge de l’innovation représentant les villes de Montréal, Nantes, Marrakech...

    Les échanges seront nourris par les témoignages des élus et ceux de plusieurs spécialistes de ces questions, notamment le Directeur Adjoint de l’ANSSI, le Président de l’Instance Nationale de Protection des Données Personnelles de Tunisie et de l’Association francophone des autorités de protection des données personnelles, le Président de la SCET (Caisse des Dépôts), le Directeur de l’Ecole Urbaine de Sciences Po, le Directeur de la CNIL, la Directrice de Namur Innovative City Lab, ainsi que M. Carlos Moreno, envoyé spécial de Mme Anne Hidalgo pour le numérique. Les cadres territoriaux de Casablanca, Namur, Ouagadougou, Marrakech, Nantes, Bordeaux, les représentants du monde universitaire Sciences Po Paris, Université de Montréal, Chaire Eti Sorbonne, Institut Polytechnique d’Abidjan, Vice-Rectrice de l’Université de Namur, et les représentants du monde associatif et privé (Délégué général de la FING, PDG d’opendatasoft, Directeur Scientifique de Renault) participeront également aux travaux.

    Ces deux journées de travail permettront d’identifier les enjeux et auxquels les villes font face et des défis à relever en matière de gestion des données numériques urbaines. Elles aboutiront à l’adoption d’une feuille de route guidant l’action de l’AIMF dans ce domaine, avec un programme d’actions concrètes sur 24 mois.

  • Réaction suite à l’assassinat du Maire de Djibo

    C’est avec une profonde tristesse et une très grande inquiétude que nous avons appris l’assassinat du Maire de Djibo, Monsieur Oumarou Dicko, Député du Burkina Faso. Dans toutes les zones en crise, et particulièrement au Sahel, les Maires sont devenus des cibles vivantes. Leurs fonctions les placent en première ligne pour la gestion de ces crises et la protection des populations. De plus en plus nombreux sont ceux qui paient de leur vie cet engagement. Et dans ces moments douloureux se pose à nouveau la question du statut des élus, de leur protection juridique et sociale. Nos condoléances vont a (...)
  • Le nouveau siège de l’Association Nationale des Communes du Bénin (ANCB), construit avec l’appui financier de l’AIMF, de la Wallonie, et du Gouvernement du Bénin, a été mis en service ce vendredi 20 mars 2020 à Abomey-Calavi.

    La cérémonie s’est tenue en présence du Ministre de la Décentralisation et de la Gouvernance Locale Monsieur Alassane SEIDOU, du préfet de l’Atlantique Jean-Claude CODJIA, de nombreux Maires, de la présidente du Réseau des Femmes Élues Conseillères au Bénin (REFEC) Lucie SESSINOU, et des partenaires.

    Ce nouveau siège, dont la construction prend en compte la nécessaire efficacité énergétique pour répondre aux enjeux environnementaux, permettra à la faîtière béninoise, particulièrement dynamique et qui évolue dans un contexte d’approfondissement de la décentralisation, d’améliorer l’accueil des Maires mobilisés autour des plaidoyers et actions collectives portées par les communes.

  • L’ANCB porte son plaidoyer pour plus de femmes sur les listes électorales

    Contribuer à réduire l’écart entre les hommes et les femmes au sein des conseils communaux à l’issue des élections communales et municipales de mai 2020. C’est l’objectif poursuivi par l’Association Nationale des Communes du Bénin, présidée par le maire Luc Sètondji ATROKPO en organisant du 11 au 12 février 2020 à Dassa, un atelier de sensibilisation et de plaidoyer pour un bon positionnement des femmes sur les listes électorales.
  • 75 jeunes entrepreneurs ont présenté ce 19 février leur projet entrepreneurial au comité d’agrément de la CEPEM, couveuse d’entreprise de la Ville de Dakar.
    50 d’entre eux seront accompagnés par la Couveuse.

    L’AIMF soutient ce programme de la Ville de Dakar, mené en partenariat avec la Ville de Montréal et avec l’appui technique de l’École des entrepreneurs du Québec.

    https://www.cepem.sn/index.php?option=com_content&view=article&id=105:comite-d-agrement-pour-la-selection-de-la-deuxieme-promotion-cepem&catid=8:equip&Itemid=435

  • Un Centre Culturel International de Rencontres à Ouidah !

    Un espace de mémoire, de création et d’échanges culturels, qui contribuera au rayonnement de la ville : le Centre culturel de Rencontres International - John Smith verra bientôt le jour à Ouidah ! La Maire de Ouidah, Mme Célestine ADJANOHOUN, l’AIMF et l’Association des Centres Culturels de Rencontre (ACCR) ont signé le 11 février une Convention qui constitue la première étape vers la mise en place du Centre Culturel de Rencontres International - John Smith. A l’initiative de la Commune de Ouidah, ce projet mémoriel vise un renforcement du dialogue des cultures et du rayonnement de la ville. Il est (...)
  • Stratégie environnement et santé du Gouvernorat de Sharqiya (Egypte) : mission d’expertise

    Dans le cadre du suivi des coopérations avec les Gouvernorats d’Egypte, une mission d’expertise de l’AIMF en partenariat avec Aquassistance s’est rendue à Zagazig, capitale de Sharqiya, et au Caire du 2 au 6 février 2020. Le Professeur Mamdouh Ghorab, Gouverneur de Sharqiya, Monsieur l’Ambassadeur Ibrahim El Khouly, Ministre plénipotentiaire et Directeur des Affaires Francophones au Ministère des Affaires Etrangères et la Docteure Abir AbuZeid, Sous-secrétaire à la Coopération Internationale au Ministère de l’Environnement, ont accueilli la délégation pour convenir des priorités et étapes préalables au (...)
  • Après 3 années de mise en oeuvre, le 3ème Comité de pilotage international du projet FEDACAM - Femmes et énergie durable au Cameroun s’est tenu le 23 javier à Yaoundé, sous le haut parrainage du ministre de la Décentralisation et du Développement local (MINDDEVEL). Aux côtés des Maires des villes partenaires et de l’AIMF, étaient présents les partenaires techniques et financiers du programme (ADEME, Fondation Veolia Environnement, FEICOM).

    Lancé en 2016, le FEDACAM a conjugué un renforcement du Réseau des Femmes Elues Locales du Cameroun avec la mise en œuvre d’actions pilotes sur l’énergie durable dans plusieurs régions du Cameroun qui ont permis d’améliorer l’éclairage public solaire et l’alimentation électrique des établissements publics. Au total, plus d’1,1 millions d’euros ont été investis pour ce programme.

    Au coeur des échanges de ce 3ème comité de pilotage : le bilan de la mise en oeuvre dans les deux villes pilotes (Fokoué et Bangangté dans la région de l’Ouest) et les 5 nouvelles communes (Mayo-Oulo dans la région du Nord, Mbengwi dans la région du Nord-Ouest, Angossas dans la région de l’Est, Afanloum dans la région du Centre et Mintom du Sud), et les grandes orientations de la stratégie pour une bonne gestion de la maintenance future dans les 7 villes bénéficiaires du programme. Enfin, cette rencontre a permis de jeter les bases d’un développement futur du programme, notamment à travers l’établissement d’un planning de recherche de financement.

    En savoir plus sur le FEDACAM

  • #SIM_ba : formation des services centraux pour la modernisation des finances publiques en République Centrafricaine

    Le Programme de modernisation des finances publiques centrales de République centrafricaine, appuyé par la Banque mondiale, a choisi l’AIMF comme opérateur, pour développer la solution SIM_ba auprès des services centraux. La formation tenue début janvier marque le début du transfert opérationnel vers cette solution, initialement développée par l’AIMF pour les collectivités locales et sur laquelle s’appuient aujourd’hui plusieurs administrations d’Etats.
  • A Domoni, aux Comores, la municipalité poursuit son engagement pour soutenir l’accès à l’éducation et lutter contre l’analphabétisme. Cela passe, aussi, par une amélioration des infrastructures scolaires.

    En 2018, la commune a soumis à l’AIMF une demande d’appui pour la réhabilitation de salles de classes dans la principale école primaire de la commune, Chiroundrani, afin d’améliorer les conditions d’enseignement mais aussi la sécurité des élèves, particulièrement menacée en période d’intempéries par les installations vétustes.

    L’appui de l’AIMF a permis la réhabilitation de trois bâtiments existants dans l’enceinte de l’école - dont les toitures et les plafonds s’effondraient - et le traitement de
    l’ensemble des structures pour faire face à l’infiltration des eaux pluviales.

    La cérémonie d’inauguration a eu lieu il y a quelques jours, en présence du Ministre de l’Education Nationale et du Directeur de cabinet du gouverneur.

  • Bujumbura / Uvira : Atelier d’échange entre les autorités locales et les commerçantes transfrontalières

    Dans le cadre de la mise en œuvre de ses activités, la Plateforme des Autorités Locales des Pays des Grands Lacs (PALPGL) organise un atelier d’échange et de concertation entre les Maires des villes de Bujumbura et Uvira et les femmes exerçant le petit dans les zones frontalières de la RDC et du Burundi. A travers leurs activités, les commerçantes sont en effet parties prenante de l’apaisement des problèmes qui contribuent aux conflits au sein de leurs communautés et plus largement dans la région. Elles sont à même de faire usage leur influence dans leurs communautés respectives afin de promouvoir une (...)
  • Créé en 1990, le Fonds de coopération appuie les projets urbains portés par les villes membres de l’AIMF. Il est financé par les villes, notamment Paris, et par des organismes publics (Canada, Wallonie Bruxelles International...). Il joue aujourd’hui un réel effet de levier pour susciter des multipartenariats autour des programmes de développement territorial.

    Leprogramme d’investissement voté en 2019 (Bureau de juin à Kigali et Bureau de décembre à Phnom Penh) compte 24 projets – 11 suites d’opérations et 13 nouveaux projets - repartis sur 18 pays de l’ensemble de l’espace francophone au bénéfice direct ou indirect de 27 millions d’habitants.

    Le vote de subventions pour 11 projets déjà en cours montre le dynamisme dans la mise en œuvre progressive et constante de projets engagés dans les années précédentes.

    Sur les nouveaux projets soutenus en 2019, les thématiques restent constantes, avec un nombre important de projets en appui aux services essentiels. Il est à noter le caractère intégré des projets, qui sont conçus pour aborder plusieurs enjeux au niveau local et pour renforcer, dans chaque secteur d’intervention, la gouvernance et la maitrise d’ouvrage territoriale.

    Dans la suite de l’engagement pris par les Maires en 2018 pour la promotion du sport en ville, deux projets centrés sur ces questions ont reçu un appui.

    L’engagement de l’AIMF pour le soutien aux coopérations décentralisées francophones se maintient : le Département des Yvelines en coopération avec le GI-Mono au Bénin ; les villes de Lièges et Lubumbashi en RDC ; les métropoles de Toulouse et Bordeaux en coopération avec la ville de Casablanca au Maroc ; la ville de Lausanne et la coopération suisse engagées aux côté de la Communauté urbaine de Nouakchott ; la ville de Mérignac avec Kaolack ; la ville de Montréal avec Dakar ; la ville de Nantes dans ses coopérations avec Dschang et Tbilissi.
    Le budget global des projets inscrits au programme 2019 (déjà engagés et nouveaux) est de plus de 17.5 millions € pour une durée moyenne de 2 ans et ½. La participation de l’AIMF à ces projets (tranches votées en 2019 et années antérieures) est de 6.2 millions €, le reste des investissements étant financés par les partenaires et les villes bénéficiaires. Le rôle joué par l’AIMF pour susciter des multipartenariats autour des projets portés par les villes et donner la base nécessaire à un changement d’échelle de ces programmes de coopération internationale, est ainsi confirmé.

    SUITES DE PROJETS DEJA ENGAGES (nouvelle tranche votée en 2019)

    - Amélioration des ressources financières propres du groupement intercommunal du Mono (GI-Mono) / Bénin
    - Construction durable du siège de l’Association Nationale des Communes du Bénin
    - Amélioration de l’accès à l’eau et à l’assainissement dans la commune de Rosso - PK7 Legdem / Mauritanie
    - Projet communautaire d’accès à l’eau et à l’assainissement (PCAEA2) / Communauté Urbaine de Nouakchott, Mauritanie
    - Alimentation en eau et assainissement sur la commune de Bouskoura / Casablanca, Maroc
    - Construction de 8 postes de santé et renforcement de l’offre de planification familiale / Rusizi, Rwanda
    - Construction du centre de santé de médina Baye, polyclinique et maternité / Kaolack, Sénégal
    - Extension de la filière Assainissement de Mahajanga à travers sa structuration, l’innovation et le développement des compétences locales / Madagascar
    - Résilience au changement climatique : Gestion durable des ressources en eau, des forêts et du patrimoine arboré urbain / Lubumbashi, RDC
    - Initiative pour la Santé et la Salubrité en Ville / 15 villes pilotes

    NOUVEAUX PROJETS

    - Le Sport, outil de prévention et de réponse aux grossesses non désirées chez les adolescentes du District de Rubavu / Rwanda
    - Requalification de la plage Boca Bala (Gamboa) pour le sport / Praia, Cap Vert
    - Renforcement de la Couveuse d’entreprise pour la Promotion de l’Emploi par la Micro-entreprise (CEPEM) / Dakar, Sénégal
    - Appui à l’élargissement et à la programmation du Centre culturel de rencontres John Smith / Ouidah, Bénin
    - Restauration et appui à la programmation du Musée National de la Soie de Tbilissi / Géorgie
    - Structuration et gestion de la filière des boues de vidange à Siem Reap et développement de la filière agricole / Cambodge
    - Structuration et gestion de la filière des boues de vidange à Vientiane - PHASE 2 / Laos
    - Gestion durable des déchets solides ménagers das la commune d’Aného - PHASE 2 / Togo
    - Construction d’infrastructures scolaires dans la commune de Banfora / Burkina Faso
    - Promotion du planning familial et de la santé sexuelle et reproductive / Gitega, Burundi
    - Eclairage public solaire de la Commune Urbaine d’Ebolowa / Cameroun

  • Faciliter la lecture en français à l’école : un partenariat Tunis-Adiflor-AIMF

    Aux côtés de la ville de Tunis et de l’association Kon Sadiki, l’AIMF est mobilisée pour soutenir la mise en place du projet pédagogique du Collège Sedjoumi, centré sur l’engagement citoyen des jeunes. En appui aux Clubs Journalisme et Citoyenneté, elle a déjà permis de financer un studio d’enregistrement qui sera le support d’une web-radio produite par les élèves. Pour dynamiser les activités du Club lecture, elle a également financé l’équipement de la bibliothèque. Dans le cadre du partenariat ADIFLOR-AIMF, ces supports viennent d’être complétés par un nouvel outil de lecture, les liseuses Adiflor. Aux (...)