Skip to content

Phnom Penh – Alimentation en eau de 3 quartiers périphériques (2007-2010)

Partagez cet article

La municipalité de Phnom Penh et la Régie des Eaux ont pour politique de rendre accessible, pour les familles à faible revenu des zones périphériques de la ville, l’approvisionnement en eau potable, ce qui contribue à l’amélioration de leurs conditions sanitaires élémentaires.

L’Agence Française de Développement ayant financé le réseau principal de distribution d’eau, Phnom Penh a sollicité l’AIMF pour l’appuyer dans l’installation du réseau secondaire dans trois quartiers périphériques nouvellement crées : Sen Sok, Trapaing Anhchanh et Phum Andoung Thmei. Ces quartiers rassemblent 26 000 habitants.

 

Objectifs généraux 
  • Répondre aux besoins en eau potable, domestique, commerce et artisanat
  • Améliorer les conditions de vie des populations et particulièrement des enfants et favoriser l’accès au milieu scolaire.
  • Augmenter les recettes de la municipalité
  • Diminuer le taux des maladies hydriques et lutter contre la pauvreté en augmentant les ressources des ménages : générer des activités économiques

 

Objectifs spécifiques
  • Créer des systèmes collectifs de distribution d’eau potable depuis la production jusqu’à la distribution par des branchements particuliers.
  • Couvrir les besoins en eau.
  • Impliquer les consommateurs dans la gestion de l’eau.
  • Atténuer les inégalités sociales.
  • Améliorer durablement l’hygiène et l’assainissement dans les zones cibles.
  • Renforcer la capacité de gestion, d’organisation, de maîtrise d’ouvrage et de suivi-évaluation des acteurs communaux locaux.

 

Activités
  • Organisation de forums d’échanges avec la population pour recueillir le maximum d’informations sur les besoins en eau de la population, sur les modes d’approvisionnement actuels et les problèmes rencontrés, et pour les sensibiliser aux problématiques sanitaires et sociales liées à l’eau.
  • Création de réseaux collectifs de distribution de l’eau
  • Création de branchements particuliers, dont certains sont subventionnés afin de permettre aux plus pauvres un accès à l’eau

 

Résultats
  • Fourniture d’eau potable à 26 000 personnes
  • Les enfants, qui sont chargés des corvées d’eau, arrêtent ce travail pénible. Ils peuvent être scolarisés. La gestion de l’eau est organisée dans la commune.
  • Les populations sont éduquées aux enjeux liés à l’hygiène et à la maintenance des systèmes.
  • Les infrastructures hydrauliques fonctionnent et couvrent en quantité et en qualité les besoins.

 

Mise en œuvre et financement 

Quartier de Sen Sok
Montant total du projet : 310 000 €
Financement : Phnom Penh : 110 000 € / AIMF : 200 000 € dont 100 000 € de l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne
Projet terminé en septembre 2008

Quartiers de Trapaing Anhchanh et Phum Andoung Thmei
Montant total du projet : 225 000 €
Financement : Phnom Penh : 62 000 € / AIMF : 163 000 € dont 100 000 € de l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne
Projet terminé en octobre 2010

Ces articles pourraient vous intéresser

Les filières structurées de gestion des boues de vidange sont une réponse adaptée aux enjeux d’assainissement des villes en forte croissance, et portent des dynamiques écologiques et économiques vertueuses. L’AIMF soutient les villes engagées dans cette démarche à travers...

Collaborer

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

📌 Fonds de coopération, appui au renforcement de la gouvernance locale, fonds d'urgence

Gouvernance

Découvrez d’autres articles et contenus autour de notre thématique

Ils nous soutiennent !

Construire des multipartenariats pour appuyer les programmes de développement et de gouvernance des villes, telle est la démarche de l’AIMF.

En savoir plus

📢 Missions d'expertise, recrutements, appels d'offres...

Abonnez-vous
à la lettre d'actualités