Skip to content

YAOUNDE – Structuration de la filière de Gestion des boues de Vidanges

Partagez cet article

La Communauté Urbaine de Yaoundé (CUY), capitale du Cameroun, compte plus de 3 millions d’habitants. L’assainissement y est essentiellement autonome et les services de vidange, assurés par le secteur privé, sont rendus difficiles par la vétusté des camions et l’absence de site de traitement. Les boues de vidange sont ainsi déversées sans traitement, à l’extérieur de la ville ou dans les « bas fonds », zones basses inondables.

 

Les habitants de Yaoundé et tout particulièrement des quartiers populaires, font ainsi face à un risque sanitaire significatif. Depuis plusieurs années, la CUY, avec le concours du Gouvernement, a entrepris des investissements conséquents dans l’assainissement urbain. Elle rejoint en décembre 2017 l’Initiative pour la Santé et la Salubrité en Ville, devenant la première ville pilote du volet Gestion des Boues de Vidanges (GBV), pour initier et mettre en œuvre une stratégie spécifique à ce secteur.

L’autorité locale, pilote de la structuration de la filière

La CUY assure la maîtrise d’ouvrage à travers ses services techniques, et avec l’appui d’un bureau d’études transversal, Delvic-Era Cameroun. 
Son appui vient apporter des éclairages sur la situation actuelle du secteur, la planification stratégique et le dialogue avec les vidangeurs, parties prenantes de la démarche. L’objectif est de mieux encadrer la filière par la règlementation, de faciliter l’implication des entreprises de vidange par un système de licences, et de développer des outils de monitoring et planification. 
En parallèle, la municipalité sera appuyée dans sa gestion des contrats d’exploitation des toilettes publiques, introduisant des innovations pour améliorer la rentabilité et assurer la prise en charge des vidanges. 
La CUY s’est entourée de nombreux partenaires et coordonne leur intervention sur son territoire. Les apports institutionnels, techniques et financiers des différentes parties prenantes sont une garantie d’efficacité et de durabilité des actions.

Objectifs du projet
 
  • Outiller la Communauté urbaine de Yaoundé pour le développement d’une stratégie municipale de Gestion des Boues de Vidange réaliste, concrète et évolutive
  • Mettre en œuvre la première station de traitement des boues de vidange de la ville et pérenniser son fonctionnement
  • Améliorer les performances des entreprises de vidange
  • Mettre en œuvre et en exploitation des toilettes publiques modèles, comme pilote pour le maillon « accès » de la chaîne.
Quelques chiffres
 

Durée du projet : 38 mois (2018/2021)
Budget  : 4,3 M€ 
Impact : 3 200 000 habitants couverts par les services de vidange 
200 000 impactés directement
200 m3 de boues vidangées quotidiennement
Le projet contribue à l’atteinte des ODD à l’échelle locale (1, 6, 9, 13)

Maîtrise d’ouvrage : Communauté Urbaine de Yaoundé 
Assistance à maîtrise d’ouvrage et financière : Association Internationale des Maires Francophones (AIMF) 
Partenaires techniques et financiers : Fondation Bill & Melinda Gates, Syndicat Interdépartementale pour l’Assainissement de l’Agglomération Parisienne (SIAAP), Agence de l’Eau Seine Normandie (AESN), Agence Française de Développement (AFD) à travers la Deuxième phase du Projet d’Assainissement de Yaoundé (PADY 2)

Ces articles pourraient vous intéresser

Collaborer

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

📌 Fonds de coopération, appui au renforcement de la gouvernance locale, fonds d'urgence

Gouvernance

Découvrez d’autres articles et contenus autour de notre thématique

Ils nous soutiennent !

Construire des multipartenariats pour appuyer les programmes de développement et de gouvernance des villes, telle est la démarche de l’AIMF.

En savoir plus

📢 Missions d'expertise, recrutements, appels d'offres...

Abonnez-vous
à la lettre d'actualités