Skip to content

La valorisation de la Rumba congolaise, classée à l’UNESCO, au cœur de l’action culturelle de Brazzaville

Partagez cet article

Le maire de Brazzaville, M. Dieudonné Bantsimba, a reçu le 11 janvier dernier le comité scientifique de la rumba. Au cours de cette rencontre, le maire de la ville de Brazzaville a traduit la détermination de son entité administrative à promouvoir cette richesse inscrite désormais au patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Brazzaville développe depuis une dizaine d’années une politique volontariste pour la promotion de la culture et du patrimoine, qui l’a amenée à être labellisée « Ville créative » par l’UNESCO en 2014. Le programme de la ville en matière de culture fera une large place à la musique et aux métiers du spectacle, et plus particulièrement à la rumba congolaise. C’est dans cette optique que sera rénové le cercle culturel de Poto-Poto, projet appuyé par l’AIMF, ainsi que les plateformes de diffusion artistique de Mfilou et Talangaï.

A LIRE ICI

A voir sur TV5 Monde : Une petite histoire de la rumba congolaise

Ces articles pourraient vous intéresser

Porté par les villes du Cap-Haïtien et de la Nouvelle Orléans, le CMPCH sera un espace ouvert aux habitants, qui fera vivre la mémoire de l’esclavage mais aussi des liens historiques qui existent entre Haïti, la Louisiane et l’Afrique notamment le Bénin.

Collaborer

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Gouvernance

Découvrez d’autres articles et contenus autour de notre thématique

Abonnez-vous
à la lettre d'actualités