Skip to content

Dakar – Renforcement de la couveuse d’entreprise pour la promotion de l’emploi par la micro-entreprise (CEPEM) au sein du FODEM

Partagez cet article

Avec un taux de chômage de 14,9%, les jeunes et les femmes dakarois éprouvent des grandes difficultés à s’insérer dans le tissu économique. Face à cette situation, nombreux sont ceux qui souhaitent s’engager dans la création d’une activité économique. Fortement engagée pour développer l’Economie Sociale et Solidaire sur son territoires, la Ville de Dakar a créé en 2015, avec l’appui de l’AIMF et de la ville de Marseille la CEPEM – Couveuse d’Entreprise pour la Promotion de l’Emploi par la Micro – entreprise. Depuis 2019, une nouvelle phase de ce programme, soutenue par l’AIMF, est développée en partenariat entre la ville de Dakar, la ville de Montréal et l’EEQ – Ecole des Entrepreneurs du Québec.

https://fb.watch/fop_JCuISv/

 

Problématique et contexte

Avec un taux de chômage de 14,9%, les jeunes et les femmes dakarois éprouvent des grandes difficultés à s’insérer dans le tissu économique. Des milliers de jeunes et de femmes veulent aujourd’hui démarrer une activité économique. Ils sont encouragés par les autorités nationales, mais aussi municipales. Ainsi la ville de Dakar soutient cette démarche au niveau local, notamment grâce au Fonds de Développement et de Solidarité Municipal (FODEM).

La Couveuse d’Entreprise pour la Promotion de l’Emploi par la Micro – entreprise, en abrégé CEPEM, a été créée au sein du FODEM de Dakar, grâce à l’appui de l’AIMF et de la ville de Marseille entre 2015 et 2018. Il s’agit d’un outil d’accompagnement entrepreneurial qui se positionne dans la phase amont de la création, généralement perçue comme cruciale pour déterminer le succès ou l’échec de l’entreprise.

La couveuse constitue un lieu d’apprentissage qui permet à un porteur de projet d’entreprendre à l’essai, d’apprendre à entreprendre et de sécuriser le développement de son activité. Plus concrètement, le créateur teste son projet en grandeur réelle (acheter, réaliser, vendre) avant de s’immatriculer au registre du commerce et du crédit mobilier (RCCM) et devenir chef d’entreprise.

La CEPEM a soutenu en 2018 sa première promotion de 40 entrepreneurs (femmes et jeunes entrepreneurs) de la ville de Dakar, sélectionnés et bénéficiaires d’un accompagnement technique et financier, via la création d’un fonds de microcrédit.

Dans le cadre de sa coopération avec la Ville de Montréal, la ville de Dakar a souhaiter en complément s’appuyer sur l’expertise québécoise pour renforcer la CEPEM par un transfert d’expertise de l’École des entrepreneurs du Québec (www.eequebec.com) et l’échange des meilleures pratiques. L’objectif de cette nouvelle phase, appuyée par l’AIMF, est de permettre à la CEPEM de mieux s’outiller et de renforcer les compétences des experts pour la formation et l’accompagnement des entrepreneurs.

 

Activités
  • Appui au fonctionnement de la CEPEM ;
  • Mise en place un vaste programme de renforcement des capacités qui comprendra notamment 5 missions d’expertise de l’Ecole des entrepreneurs de Québec à Dakar et 2 voyages d’études, échange d’expériences et formation à Montréal, un accompagnement de la CEPEM dans le développement de ses activités ;
  • Abondement du fonds de Microcrédit pour 50 nouveaux projets (bourse de démarrage et microcrédit) et appui financier pour 20 entreprises de la première promotion (bourses à la croissance et micro-crédit). Ce volet sera soumis à un audit comptable du Fonds.

 

Données clés

Durée du projet : 18 mois
Bénéficiaires : 1000 entrepreneurs
Coût total du projet : 360 000 €
AIMF : 242 700 €
Ville de Dakar : 70 000 € – dont 30 000 € en numéraire et 40 000 € en valorisation
Ville de Montréal : 26 500 € (valorisation) ; EEQ 20 800 € (valorisation)

Ces articles pourraient vous intéresser

Collaborer

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

📌 Fonds de coopération, appui au renforcement de la gouvernance locale, fonds d'urgence

Gouvernance

Découvrez d’autres articles et contenus autour de notre thématique

Ils nous soutiennent !

Construire des multipartenariats pour appuyer les programmes de développement et de gouvernance des villes, telle est la démarche de l’AIMF.

En savoir plus

📢 Missions d'expertise, recrutements, appels d'offres...

Abonnez-vous
à la lettre d'actualités