Skip to content

Renforcement et mise en valeur des synergies entre l’ESS et les autorités locales au Cameroun

Partagez cet article

L’Economie Sociale et Solidaire est un apport considérable pour un développement local durable et inclusif. Afin d’améliorer la mise en synergie entre autorités locales et acteurs de l’ESS au Cameroun, où ce secteur est particulièrement dynamique, l’AIMF appuie le programme « Innovation sociale et décentralisation », mis en place avec l’appui technique du Groupe SOS (Pôle Solidarité Internationale).

 

« En utilisant la performance économique pour combler les besoins sociaux et/ou environnementaux, les structures de l’ESS apportent des réponses inédites à la fois à la limitation des ressources publiques et aux défis grandissants de nos territoires. (…) Ainsi, nous souhaitons nous engager à notre échelle afin de faciliter la mise à disposition du formidable outil qu’est l’ESS et engager nos communautés sur la voie de l’innovation sociale ». »

 

Extrait de la Déclaration d’intérêt des Maires du Cameroun pour le développement de l’ESS sur leurs territoires.

 

Objectif

L’objectif du programme Innovation sociale et décentralisation est de renforcer les synergies entre acteurs de l’ESS et autorités locales en mobilisant ces dernières autour de cet enjeu. Il s’agit de donc permettre aux maires et aux secrétaires généraux des communes camerounaises d’appréhender le potentiel de l’ESS afin de le promouvoir au sein de leurs collectivités, et de collaborer efficacement avec les acteurs de l’ESS.

 

Activités réalisées

- Mobilisation politique
Le programme appuie la mise en place et le développement du Réseau des Maires du Cameroun pour l’ESS (REMCESS). Lancé en Septembre 2016, il compte en janvier 2017 65 membres, engagés autour d’une Déclaration d’Intérêt des Maires pour l’ESS. Le REMCESS assure la promotion de cet engagement à l’échelle nationale et internationale. Il a ainsi participé à l’automne 2016 au Sommet International des Coopératives à Québec et au Forum Mondial de l’ESS à Montréal. 
Autre moment fort, la Première Rencontre des Territoires pour l’ESS s’est tenue à Yaoundé les 25 et 26 Janvier 2017. Elle a permis de communiquer sur l’ESS dans les Collectivités, de favoriser les synergies entre acteurs et de promouvoir les actions concertées.

- Sensibilisation et formation
Le programme a permis la sensibilisation à l’ESS de 220 communes sur 360 dont 113 Maires et 38 délégués départementaux et régionaux du Ministère des PME, de l’Economie Sociale et de l’Artisanat à travers 15 ateliers de formation dans les 10 régions du Cameroun organisés de juillet à décembre 2016.

-  Appui à des projets pilotes
3 projets d’Economie Sociale et Solidaire ont été identifiés sur appel à projets et seront incubés en 2017 dans 3 régions du Cameroun.

- Plaidoyer et capitalisation
Parallèlement, un plaidoyer est conduit auprès des Ministères, des programmes de développement, du Sénat, de l’Assemblée Nationale et des représentants des Collectivités Territoriales Décentralisées en faveur d’une co-construction de l’ESS et de l’adoption d’une Loi-Cadre pour l’ESS au Cameroun. 
Afin d’asseoir ces démarches seront réalisés une étude juridique, un état des lieux et un guide de capitalisation des bonnes pratiques en termes d’ESS au Cameroun.

 

Budget et mise en œuvre

Mise en œuvre : Janvier 2016 – Janvier 2018
Coût total du projet : 221 615 €
Partenaires opérationnels
PFAC (Partenariat France et Afrique pour le co-développement)
PNDP (Programme National de Développement Participatif), Communes et Villes Unies du Cameroun, MINPMEESA, Groupe SOS

Ces articles pourraient vous intéresser

S’appuyant sur l’expertise développée par la ville de Dschang, ce projet vise à développer des solutions d’assainissement liquide dans une logique d’économie circulaire. Une initiative qui améliorera l’accès aux services essentiels et les conditions de vie de plus de 500 000 habitants de la Ménoua.

Collaborer

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

📌 Fonds de coopération, appui au renforcement de la gouvernance locale, fonds d'urgence

Gouvernance

Découvrez d’autres articles et contenus autour de notre thématique

Ils nous soutiennent !

Construire des multipartenariats pour appuyer les programmes de développement et de gouvernance des villes, telle est la démarche de l’AIMF.

En savoir plus

📢 Missions d'expertise, recrutements, appels d'offres...

Abonnez-vous
à la lettre d'actualités