Skip to content

Entretien avec David André, Maire de Victoria, correspondant de l’AIMF pour les Seychelles

Partagez cet article

David André, correspondant national des Seychelles pour l’Association Internationale des Maires Francophones (AIMF), 25 Mars 2021.

David André, correspondant national des Seychelles pour l’Association Internationale des Maires Francophones (AIMF)

M. David Andre

« Les maires jouent un rôle de plus en plus important dans l’articulation des différentes échelles de décision »

Toujours pour la Semaine de la Francophonie, Seychelles NATION continue de vous présenter les différents correspondants nationaux des opérateurs francophones sous la Commission Nationale de la Francophonie.

Seychelles NATION : Décrivez-nous votre rôle ?

David André : Je suis le correspond national des Seychelles pour l’Association Internationale des Maires Francophones (AIMF). Dans un contexte de mondialisation où, à l’internationalisation, fait écho un repli sur soi, les maires jouent un rôle de plus en plus important dans l’articulation des différentes échelles de décision et assurent une passerelle entre le local, le national et l’international.

Seychelles NATION : Quelle est la mission de l’AIMF ?

David André : La vision de l’AIMF est de regrouper les maires convaincus qu’en changeant la ville, nous pourrons changer le monde. Ses missions : fédérer des énergies, promouvoir des politiques ambitieuses et responsables au service d’une urbanité plus respectueuse de l’Homme, de l’environnement et du vivant, porter collectivement des projets qui dessinent de nouvelles perspectives au vivre-ensemble, à l’égalité femmes-hommes, à la diversité.

L’AIMF est ainsi pour les villes un espace de coopération choisie, qui transcende les lignes de démarcation classiques. Plutôt que de penser en termes de Nord ou de Sud, d’ethnicité ou de religion et de se concentrer sur ce qui divise, elle constitue un fil rouge qui rassemble autour d’une certaine façon de voir le monde.

Seychelles NATION : Quel est le rôle de l’AVCOI ?

David André : L’Association des Villes et Collectivités locales de l’Océan Indien (AVCOI) s’opère sous l’AIMF et est le réseau des autorités locales de l’Océan Indien, rassemblant actuellement une quarantaine collectivités des Comores, Madagascar, Maurice, Mayotte, Réunion et Seychelles. Le siège de l’AVCOI est à Saint-Denis, La Réunion. L’AVCOI, créée en 1990, a déjà mobilisé les collectivités, les jeunes et les acteurs économiques de la région Océan Indien pour la réalisation des actions de partages d’expériences, de valorisation des territoires, de soutien à la jeunesse et des jumelages.

Les objectifs de l’AVCOI sont de : promouvoir l’éducation civique et le développement culturel des citoyens ; susciter l’information sur les réalités communales et l’administration locale dans les pays riverains de l’Océan Indien ; engager la collaboration des collectivités de manière bilatérale ou multilatérale, au service du développement économique social et culturel des peuples concernés ainsi que du développement des énergies renouvelables et de la protection de l’environnement et promouvoir la prise en compte des problématiques et des positions des autorités locales de l’Océan Indien et au niveau international et sous régional.

Depuis sa création, de nombreuses actions ont été réalisées avec le soutien des collectivités et des autorités régionales comme des ateliers thématiques d’échange autour de la gestion des déchets et de l’eau, l’élaboration d’une Charte des jeunes de l’Océan Indien, l’organisation de la Foire des Iles (2000), la tenue d’un Forum des Villes (2001) et l’organisation de séminaires thématiques (2004, 2009, 2012 et 2016).

Copié de www.nation.sc

Ces articles pourraient vous intéresser

Collaborer

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Gouvernance

Découvrez d’autres articles et contenus autour de notre thématique

Abonnez-vous
à la lettre d'actualités