Skip to content

Québec instaure un fonds pour les changements climatiques

Partagez cet article

Dans son budget 2023 présenté lundi 28 novembre 2022, Bruno Marchand, Maire de Québec, a créé un fonds visant à protéger l’économie de la ville du « tremblement » liés aux changements climatiques. À terme, en 2028, le fonds sera doté d’une enveloppe de 300 millions $.

Un budget créé pour couvrir ce que pourrait coûter l’adaptation aux changements climatiques

« On sait que les changements climatiques arrivent et on sait qu’ils vont avoir un effet sur les routes, sur les réseaux d’égouts, sur les différentes structures, sur les bâtiments. Il faut s’adapter. On a besoin d’avoir de l’argent de côté pour pouvoir réparer, pour pouvoir corriger, pour pouvoir prévoir », a expliqué le maire de Québec, Bruno Marchand, en entrevue à Radio-Canada.

« On a deux choix par rapport à l’adaptation aux changements climatiques : ou on attend et ça va coûter plus cher, ou on commence maintenant et ça va coûter moins cher, on va mieux [la] planifier et on ne va pas vivre les conséquences pour les citoyens. […] Il n’y a pas de troisième option où on n’a pas besoin de le faire », a-t-il indiqué.

Un budget destiné à parer l’imprévisible et l’impossible

« Aucun projet précis n’est encore rattaché au fonds, car il sert plutôt à parer l’imprévisible et l’impossible », a précisé le maire Marchand. Le budget précise que la réserve pourra être utilisée pour assurer la pérennité et le développement des grandes infrastructures de la Ville. 

Le maire souhaiterait ne pas avoir à toucher au fonds avant longtemps. « L’idéal, on l’amène à 300 millions $ […] puis on ne l’utilise jamais, mais ça n’arrivera pas ». Sur une réserve qui totalise 300 millions $ en 2028 :

  • Une première somme de 15 millions $ y sera versée en 2023,
  • Les versements augmenteront de 15 millions $ d’année en année pour atteindre 75 millions $ en 2027 et 2028.

Il espère également que la mise en place du fonds soit un incitatif pour le gouvernement provincial d’investir dans l’adaptation des municipalités aux conséquences des changements climatiques. « Si la Ville de Québec devait mettre 300 millions $, je pense que le gouvernement du Québec devrait mettre 300 aussi pour nous aider », ajoute-il.

Ces articles pourraient vous intéresser

Emmenée notamment par la Maire de Nantes Mme Johanna Rolland, une délégation d'une cinquantaine d'acteurs économiques, culturels, du domaine de la santé ou encore de l'enseignement supérieur et recherche partent à la rencontre de leurs homologues québécois, du 24 au 31 mai 2024. Une mission multisectorielle, qui souligne l'importance de la...
Comme il le fait 2 fois par an, le Bureau de l’AIMF qui s’est réuni le 24 mai 2024 à Lausanne et a statué sur l’attribution de subventions aux actions portées et mises en œuvre par les villes. 7 suites de projets et 5 nouveaux projets seront ainsi appuyés via...

Collaborer

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Gouvernance

Découvrez d’autres articles et contenus autour de notre thématique

Abonnez-vous
à la lettre d'actualités