Skip to content

Dschang – Nantes : une coopération solide au service du développement durable

Partagez cet article

Depuis 1992, la coopération entre la ville de Dschang et celle de Nantes a donné naissance à d’importantes réalisations dans divers domaines tels que la culture, le tourisme, la démocratie locale et les services urbains. Une délégation nantaise a été accueillie récemment par le Maire de Dschang, M. Jacquis Gabriel Kemleu. Au programme : la coopération pour la gestion des déchets et la préservation de la biodiversité locale.

 

Des innovations environnementales pour une meilleure gestion du territoire

La coopération entre les Nantes et Dschang incarne la synergie entre les acteurs institutionnels, associatifs, économiques et universitaires. En renforçant leur partenariat pour un avenir plus durable et inclusif, les deux villes soulignent l’importance des échanges de savoirs contribuant au développement des territoires. Cette relation mutuellement bénéfique s’est renforcée au fil des années, et l’une des initiatives phares est la convention « Collectivités Universités », qui a permis d’approfondir les liens entre les institutions académiques et les collectivités locales.

Le Maire de Dschang, Monsieur Jacquis Gabriel KEMLEU, a accueilli la délégation nantaise avec le Professeur Thierry Lebeau de l’Université de Nantes, afin de travailler sur la gestion des déchets et la cartographie de la contamination des sols à Dschang. Ils ont également échangé sur l’appareil de fluorescence X qui joue un rôle crucial dans cette démarche, contribuant à la santé environnementale de la région. Grâce à cet appareil, les analyses réalisées pour vérifier l’absence de contaminants tels que les métaux dans les composts, produits localement à Ngui et Siteu.

Ce travail permet d’améliorer les cultures pouvant être contaminées par les métaux lourds se trouvant dans les composts tels que le plomb, le cadmium ou encore le mercure. Ces métaux lourds peuvent perturber les écosystèmes en affectant la croissance des plantes, la reproduction des animaux et la diversité des micro-organismes du sol, entraînant par conséquent divers effets indésirables sur la santé humaine, notamment à travers l’alimentation.

Il est donc essentiel de surveiller la qualité des composts et de mettre en place des pratiques agricoles durables pour minimiser ces risques. La visite du Professeur Thierry LEBAU à Dschang et son analyse des contaminants dans les sols s’inscrit dans ce sens. Elle contribue à sensibiliser et à trouver des solutions pour un environnement plus sain.

L’appareil de fluorescence X est une technologie novatrice, partagée avec les étudiants(e)s de la faculté d’agronomie de l’Université de Dschang lors d’une conférence organisée jeudi 4 juillet.

 

 

L’engagement des jeunes au cœur de la coopération entre les deux villes

Cette année, une dizaine de jeunes appartenant à trois mouvements associatifs de la ville de Dschang ont pu partir à Nantes. L’année passée, une délégation de jeunes nantais avaient séjournés à Dschang dans le cadre de la coopération universitaire entre les deux villes. Ces échanges permettent de sensibiliser les jeunes à la question de la gestion des déchets, mais aussi à l’importance de la coopération internationale de ville à ville.

Dans le cadre de ce voyage, deux structures ont ouvert leurs portes à la délégation des jeunes camerounais :

  1. Compost in Situ : un réseau de structures locales nantaises engagées dans le compostage de territoire. Celle-ci valorise les biodéchets en compost pour un retour au sol sur des terres agricoles, le plus près possible des lieux de production. Les équipements et leurs processus de compostage ont été présentés et les jeunes ont été pu échanger sur les différences avec les processus mis en œuvre à Dschang.
  2. Ambition jeunesse : cette association a pour mission d’organiser et coordonner des activités sociales, éducatives, culturelles, sportives, humanitaires, économiques au profit des jeunes; contribuer à l’assistance et à l’aide aux jeunes (et à leurs parents) dans leur vie quotidienne par l’accompagnement scolaire, l’éducation permanente, le soutien à la parentalité.

La délégation de jeunes camerounais a ensuite été accueillie par le service en charge de la coopération internationale de Nantes Métropole.

 

 

Ces articles pourraient vous intéresser

Le projet "Sport et Francophonie, une combinaison gagnante" porté par la ville d'Espalion, la CIUSF (Confédération Internationale des Unions Sportives Francophones) et l'AIMF, illustre l'importance de la pratique sportive comme levier de développement durable, répondant également aux...

Collaborer

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Gouvernance

Découvrez d’autres articles et contenus autour de notre thématique

Abonnez-vous
à la lettre d'actualités