Skip to content

Aného – Gestion durable des déchets solides ménagers

Partagez cet article

L’AIMF soutient la mise en œuvre du Plan de Gestion des Déchets Solides et Ménagers de la ville d’Aného au Togo en ciblant l’amélioration des services intégrés de pré-collecte, tri et transport des déchets. Mis en œuvre avec l’appui du SYCTOM (Syndicat intercommunal de traitement des ordures ménagères de l’agglomération parisienne) dans le cadre du dispositif innovant 1% Déchet, ce projet s’accompagnera d’un renforcement des capacités locales et permettra de tester l’introduction du compost dans l’agriculture locale.

 

Problématique et contexte

La ville d’Aného, située à l’extrême sud-est du Togo sur la côte du golfe du Bénin, compte environ 30 000 habitants. La gestion des ordures ménagères est de la responsabilité de la municipalité, qui rencontre de multiples difficultés dans l’exercice de cette compétence. Les études réalisées dans le cadre de l’élaboration du Plan de Gestion des Déchets (PGDSM) ont montré que les dépôts sauvages, persistant dans les quartiers, génèrent des émissions de méthane et polluent les nappes phréatiques. Les risques de contamination sont d’autant plus importants que le creusement de puits pour s’approvisionner en eau est très courant. En parallèle, l’identification des pratiques des agriculteurs locaux, dépendants d’intrants importés et coûteux et faisant face à des rendements faibles laissent présager un intérêt marqué pour l’usage de compost.

Suite à plusieurs missions de faisabilité, notamment mises en œuvre avec le GI-Mono (Bénin), la Mairie d’Aného a développé ce projet qui se concentre sur la structuration de la pré-collecte, du tri et, le renforcement de la maîtrise d’ouvrage communale. Il est envisagé comme une première étape de mise en œuvre du plan municipal, et est complémentaire aux initiatives de la ville en matière de gestion des boues de vidange mises en œuvre en partenariat avec les Yvelines et l’Union Européenne.

 

Réalisations

La gestion de la pré-collecte et du tri des déchets sera mieux organisée et plus efficace :
- Construction de 4 centres de transit (dont deux avec tri-compostage) seront opérationnels.
- Renforcement des capacités techniques et de maîtrise d’ouvrage des services de la mairie.
- Sensibilisation de la population pour amener à des changements durables de comportement
- Accompagnement des acteurs privés des déchets dans leur professionnalisation.
- Réalisation d’études, en partenariat avec l’Université de Lomé, sur la qualité du compost produit et sur les scénarios possibles de commercialisation.

 

Mise en œuvre et financement

Mise en œuvre : 2017-2019 (2 ans)
Coût total du projet  : 205 000€
Financement 
SYCTOM : 50 000€
AIMF : 114 000€
Ville d’Aného : 41 000€

Ces articles pourraient vous intéresser

Les filières structurées de gestion des boues de vidange sont une réponse adaptée aux enjeux d’assainissement des villes en forte croissance, et portent des dynamiques écologiques et économiques vertueuses. L’AIMF soutient les villes engagées dans cette démarche à travers...

Collaborer

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

📌 Fonds de coopération, appui au renforcement de la gouvernance locale, fonds d'urgence

Gouvernance

Découvrez d’autres articles et contenus autour de notre thématique

Ils nous soutiennent !

Construire des multipartenariats pour appuyer les programmes de développement et de gouvernance des villes, telle est la démarche de l’AIMF.

En savoir plus

📢 Missions d'expertise, recrutements, appels d'offres...

Abonnez-vous
à la lettre d'actualités