Skip to content

Casablanca vers la réutilisation des eaux usées pour l’arrosage des espaces verts

Partagez cet article

Deux nouvelles stations d’épuration des eaux usées verront bientôt le jour à El Hank et Médiouna, destinées exclusivement à l’arrosage des espaces verts et des terrains de golf. Le lancement de ces deux ambitieux projets intervient dans le cadre de la démarche environnementale du plan communal 2023-2028, essentielle alors que la ville de Casablanca subit un stress hydrique important. La Mairie s’appuie sur les synergies avec le secteur privé, au travers de la Société de Développement Local (SDL) Casa Baïa, pour la mise en place de cette solution innovante.

Le lancement de ces marchés intervient dans la foulée de l’interdiction par le Ministère de l’Intérieur, d’arroser les jardin publics et les espaces verts à l’eau potable. La Société de Développement Local (SDL) Casa Baïa vient de lancer des marchés dans ce sens qui mobiliseront plus de 116 MDH. Elle compte mettre en place deux stations de pompage et une station d’épuration, avec une mise en place sur plusieurs phases :

  • Réalisation de la station de pompage des eaux usées traitées à Médiouna ;
  • Mise en place d’un réseau de transfert des eaux usées traitées de Médiouna vers les espaces verts de la ville de Casablanca,
  • Mise en place d’une station de pompage des eaux usées traitées à El Hank ;
  • Travaux de conception et de réalisation d’une station d’épuration des eaux usées (STEP) au niveau d’El Hank (la nouvelle station servira à son tour à l’arrosage des espaces verts et du Royal Golf d’Anfa).

L’ensemble des actions est intégré au programme de réutilisation des eaux usées traitées pour l’arrosage des espaces verts et des golfs dans la commune de Casablanca.

Ces articles pourraient vous intéresser

Emmenée notamment par la Maire de Nantes Mme Johanna Rolland, une délégation d'une cinquantaine d'acteurs économiques, culturels, du domaine de la santé ou encore de l'enseignement supérieur et recherche partent à la rencontre de leurs homologues québécois, du 24 au 31 mai 2024. Une mission multisectorielle, qui souligne l'importance de la...
Comme il le fait 2 fois par an, le Bureau de l’AIMF qui s’est réuni le 24 mai 2024 à Lausanne et a statué sur l’attribution de subventions aux actions portées et mises en œuvre par les villes. 7 suites de projets et 5 nouveaux projets seront ainsi appuyés via...

Collaborer

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Gouvernance

Découvrez d’autres articles et contenus autour de notre thématique

Abonnez-vous
à la lettre d'actualités