Skip to content

E-Vatsy : l’application développée par la CU d’Antananarivo pour sécuriser la distribution de l’aide aux plus fragiles

Partagez cet article

Pour soutenir les populations les plus fragiles face à la pandémie du COVID-19 et à ses conséquences, la mairie d’Antananarivo avec la présidence de la République de Madagascar est engagée dans la distribution des aides gouvernementales : vivres ou aide financière en direction des plus vulnérables. Afin de faciliter et de sécuriser cette tâche, la Direction du Développement Numérique et des Systèmes d’Information de la Communauté Urbaine d’Antananarivo a développé, en interne, une application dédiée : E-Vatsy.

La gestion de la distribution de cette aide impliquait pour la mairie de recenser les ménages vulnérables, potentiellement bénéficiaires de l’aide gouvernementale, et d’assurer la distribution des vivres dans un premier temps, puis directement des espèces, à ces milliers de ménages vulnérables dans le besoin

Plusieurs difficultés se présentaient, depuis l’élaboration la plus fiable possible des listes de bénéficiaires, jusqu’à la gestion très opérationnelle de cette distribution.

Sous l’impulsion du Maire, la Communauté Urbaine d’Antananarivo a développé en interne une application, E-VATSY, qui permet de faciliter, de sécuriser et de suivre les distributions.

E-Vatsy permet de limiter les doublons (les listes sont propres, un bénéficiaire potentiel ne peut être répertorié q’une seule fois) et les distributions fantaisistes : l’opérateur de distribution clique sur un bouton pour vérifier et ensuite valider (avec horodatage) l’opération de distribution.

Elle sécurise la distribution en permettant :
- de rechercher un ménage bénéficiaire suivant une identification (pièce d’identité, numéro licence taxi…)
- de vérifier les informations de la personne
- de valider et d’horodater l’opération : le bénéficiaire ne peut accéder plusieurs fois à la même aide (le bouton est grisé si le ménage a déjà eu l’aide)

Les bénéfices supplémentaires de l’application sont :
- la normalisation des process administratifs
- la rationalisation de l’aspect logistique : la CUA est passée de 500 personnes/jour en traitement papier à plus de 2.000/jour grâce à la digitalisation
- la responsabilisation de la chaîne logistique et de traitement : celui qui clique (l’utilisateur a un login/pwd) est responsable, et un traçage des opérations est possible.

Ces articles pourraient vous intéresser

Collaborer

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Gouvernance

Découvrez d’autres articles et contenus autour de notre thématique

Abonnez-vous
à la lettre d'actualités