Skip to content

Niger : vers l’accélération du processus de décentralisation

Partagez cet article

« L’ambition du Président de la République est de passer d’une administration territoriale classique fondée sur le commandement à une administration de développement bâtie sur le management public territorial orienté vers une gouvernance vertueuse, une administration qui libère les initiatives et les talents. Le territoire ne doit pas être perçu comme un simple espace physique mais aussi comme un espace public où des projets collectifs et des politiques publiques sont formulées et mises en œuvre au profit des citoyens« .

C’est dans ces termes que s’est exprimé le Secrétaire Général du Ministère en charge de la Décentralisation, M. Saïdou Halidou, à l’occasion du séminaire national sur le management public territorial et la territorialisation des politiques publiques ouvert mardi 10 janvier 2023 à Niamey.

Organisé dans le cadre du projet « Appui à la Modernisation de l’État pour un Service Public de qualité sur le territoire » (AMESP), ce séminaire consacré à « L’approche territoriale du développement au Niger » a regroupé divers acteurs de la décentralisation au Niger, des chercheurs, des scientifiques, des responsables politiques et d’organisations de la société civile, autour d’objectifs communs :

  • Œuvrer pour une diplomatie territoriale incluant surtout la coopération transfrontalière d’initiative locale,
  • Clarifier les notions, les approches et les modalités pratiques pour opérer des changements au niveau des décideurs et cadres de l’administration central,
  • Rendre plus effective la fonction publique territoriale en accélérant le processus de transfert des compétences et des ressources,
  • Faire que la territorialisation du développement devienne un enjeu partagé pour la réussite du mandat de chaque régime, de chaque ministre et de chaque mandat parlementaire,
  • Définir les stratégies opérationnelles pour une meilleure articulation entre la sécurisation du territoire, la paix sociale et le développement territorial en mettant en évidence le rôle et les responsabilités des différents acteurs,
  • Mettre en œuvre des actions pour améliorer la viabilité économique des communes par la mise en place d’un mécanisme intégré d’accompagnement,
  • Assurer la qualité de la gouvernance administrative et financière des entités décentralisées,
  • Permettre une plus grande implication des citoyens dans la conduite des affaires publiques locales.

Les participants à cette rencontre ont discuté sur plusieurs thèmes liés au développement territorial dont l’aménagement du territoire, le management et le ménagement du territoire. Une dizaine de panels ont été animés par des experts, qui se sont penchés, entre autres, sur :

  • le concept d’administration territoriale,
  • le développement économique territorial,
  • l’approche territoriale du développement en lien avec la culture de territorialisation des politiques publiques partagées par les différents acteurs,
  • le passage d’une administration territoriale de commandement à une gouvernance territoriale de développement,
  • la déconcentration administrative et budgétaire au Niger,
  • le contrôle des dépenses publiques en lien avec le développement territorial.

Ils auront comme finalité d’élaborer un cahier de doléances en vue d’accélérer la déconcentration, la décentralisation et la contractualisation des défis territoriaux au bénéfice d’une stabilisation des populations dans leurs bassins de vie avec un effort de modernisation du territoire par des investissements productifs et sociaux appropriés par les communautés à la base.

 

 

Ces articles pourraient vous intéresser

Collaborer

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Gouvernance

Découvrez d’autres articles et contenus autour de notre thématique

Abonnez-vous
à la lettre d'actualités