Skip to content

Sport et Villes : mars 2023, la francophonie est à l’honneur !

Partagez cet article

En ce mois de la francophonie, le sport est à l’honneur dans les villes en matière d’insertion, de transition, de compétition, de tourisme, mais aussi de patrimoine !

? Ouagadougou et le karaté-do, pour la formation et l’insertion des jeunes

A Ouagadougou, la fédération burkinabé du Shotokan karaté-do (SKIF Burkina Faso) a organisé un stage international de perfectionnement qui a rassemblé plus de 147 Shotokan karatékas. La formation a été assurée par le Japonais Shihan Shuseki Manabu Murakami, ceinture noire, 8e dan. Ce stage de perfectionnement était une activité majeure de la Fédération burkinabé de shotokan karaté-do.

 

Le président de la fédération, Me Augustin Badolo, a souligné l’importance du karaté dans le développement humain et le perfectionnement du caractère. Il a également mis en avant l’opportunité unique pour les participants de recevoir l’enseignement d’un instructeur en chef japonais de renom.

 

Pour Prosper Farama, parrain de cette activité, le karaté n’est pas simplement un sport, c’est un art de vivre ! Il a témoigné de son amour pour cet art martial, qu’il pratique depuis de longues années et qui lui a permis d’atteindre la ceinture noire, première dan.

 

Cette initiative est importante pour la mobilisation des jeunes et l’insertion de la pratique sportive dans leur vie quotidienne. Le karaté offre bien plus que des compétences techniques, il enseigne des valeurs comme la discipline, la persévérance, le respect et l’honnêteté.

? Paris, les JO et la transition écologique

A l’occasion des Jeux olympiques et paralympiques Paris entend appuyer sur l’« accélérateur de la transition écologique », en présentant de nouvelles mesures pour encourager la pratique du vélo pendant et après cette fête sportive.

 

Ainsi, un nouveau réseau de 60 km de pistes cyclables permettra de relier l’ensemble des sites olympiques à vélo. 30 km sont déjà réalisés ou en cours de réalisation et 30 autres sont en cours de réalisation. L’axe du boulevard Beaumarchais sera par exemple aménagé d’ici aux Jeux pour combler le maillon manquant entre les places de la République et de la Bastille, de même que le Pont du Carrousel pour relier le Nord et le Sud de Paris.

 

Ces nouvelles pistes s’étendront jusqu’en Seine-Saint-Denis.

??‍♂️ Le Tour du Rwanda, une compétition sportive de classe mondiale

La 26e édition du Tour du Rwanda 2023 a offert l’occasion de découvrir les différentes provinces du pays en huit jours de course. Les huit étapes, qui sont passées par six villes, ont attiré 20 équipes et 100 cyclistes représentant quatre continents, dont des équipes professionnelles de renom telles que Totalenergies, Green Project Bardiani CSF, Q 36,5 Pro Cycling Team, Novo Nordisk et Euskaltel-Euskadi.

Les cyclistes du Rwanda, d’Algérie, d’Érythrée, du Maroc, de Grande-Bretagne, d’Allemagne, d’Afrique du Sud, de Belgique, des États-Unis, de Malaisie, de Norvège, de France, d’Italie et d’Espagne se sont affrontés pour le maillot jaune Visit Rwanda. Le Rwanda était représenté par son équipe nationale et son équipe cycliste continentale UCI Benediction.

Le Tour du Rwanda permet aux visiteurs de découvrir les différentes provinces du pays, du nord au sud, de l’est à l’ouest, et se termine dans la capitale, Kigali. L’événement reste une occasion unique de découvrir les paysages magnifiques et variés du Rwanda tout en appréciant une compétition sportive de classe mondiale.

Le Tour du Rwanda est un symbole de l’essor du cyclisme en Afrique, qui est devenu un sport de plus en plus populaire. Le gouvernement rwandais a investi dans la construction de pistes cyclables et de centres de formation, et l’événement attire désormais des équipes de renom.

La compétition est également l’occasion de promouvoir le tourisme et de montrer que le Rwanda est un pays sûr et accueillant.

?? Une dynamique sportive pour l’île de Djerba

L’île de Djerba, en Tunisie, a accueillie plusieurs événements sportifs internationaux dans différentes disciplines telles que les échecs, la pétanque, le kick boxing et les sports mécaniques, ainsi que diverses activités d’animation visant toutes à soutenir le mouvement touristique dans la région.

Selon Chokri Saïdi, directeur général de ces événements, l’ensemble des événements sportifs qui ont été accueillis par Djerba à l’initiative de la Fondation Djerba Connect en collaboration avec les ministères du Tourisme, de la Jeunesse et des Sports, sont la continuation de ce qui a été organisé précédemment, notamment le grand succès qu’a connu le tournoi international d’échecs au cours de la saison précédente qui a vu la participation de 30 pays.

Le Rallye de Djerba pour motos a eu lieu en raison de l’importance des sports mécaniques dans la contribution à la stimulation du mouvement touristique et de ce que l’île de Djerba offre en termes de beaux parcours qui attirent les passionnés de ce type de compétitions.

A cela se sont ajoutés, un tournoi de pétanque tandis que les passionnés de kick boxing ont eu rendez-vous avec une soirée internationale, où de nombreux combats se sont déroulés avec la participation de 12 boxeurs de Tunisie, de France, de la Côte d’Ivoire et d’Algérie.

Toutes ces manifestations sportives se sont accompagnées d’un forum et d’une exposition sur le tourisme alternatif en Tunisie, le premier du genre, avec la participation de 30 exposants de divers intervenants dans le domaine.

??  Nouakchott et son patrimoine sportif

La Mauritanie a récemment investi considérablement dans l’amélioration de son infrastructure sportive, avec la construction et la modernisation de nombreux stades, terrains de jeux et autres installations sportives dans différentes villes du pays. Cette initiative a apporté de nombreux avantages pour la population, en termes de qualité de vie et de développement local.

 

Par exemple, le stade olympique de Nouakchott, inauguré récemment, est devenu le foyer de nombreuses activités économiques, telles que les tournois de football régionaux et les compétitions de sports de plein air. Cela a entraîné une augmentation du nombre de visiteurs dans la ville, stimulant ainsi l’économie locale en créant des emplois dans des secteurs tels que l’hôtellerie, la restauration et les services touristiques.

 

De plus, ces installations sportives modernes peuvent également être utilisées pour des activités communautaires, telles que des programmes de formation pour les jeunes et des activités de bien-être pour les personnes âgées. Ainsi, la population peut profiter de nouveaux espaces pour pratiquer des activités sportives, renforcer les liens sociaux et améliorer leur qualité de vie.

 

Le stade olympique de Nouakchott est également un atout pour les athlètes mauritaniens, qui peuvent désormais bénéficier d’installations adéquates pour s’entraîner et se préparer à des compétitions. Cela peut aider à renforcer la participation mauritanienne dans les compétitions sportives internationales et à développer le sport dans le pays en général.

 

En somme, les investissements récents dans l’infrastructure sportive en Mauritanie ont apporté de nombreux avantages pour la population, le développement local et le sport dans le pays.

➡️ Plus d’actus www.sportetville.org

Ces articles pourraient vous intéresser

La 44ème Assemblée générale de l’AIMF sera pour moi le moment de vous saluer et de vous dire combien j’ai été heureux et fier d’écrire avec et grâce à vous, pendant près de 30 ans, l’histoire de cette si belle association.

Collaborer

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Gouvernance

Découvrez d’autres articles et contenus autour de notre thématique

Abonnez-vous
à la lettre d'actualités