Skip to content

Toulouse et Montréal signent une entente de coopération ciblée sur une relance durable des économies

Partagez cet article

Ce mardi 2 février, les Maires de Toulouse et Montréal ont signé une entente de coopération entre les deux villes, ciblée sur une relance durable de l’économie. Situation sanitaire oblige, la signature de cet accord s’est déroulée en visio-conférence et compte pour les trois prochaines années.

S’inscrire dans une relation de continuité, c’est bien l’objectif exprimé par Jean-Luc Moudenc, Maire de Toulouse, Président de Toulouse Métropole et Valérie Plante, Maire de Montréal qui ont signé un accord entre leurs villes. Ce partenariat vise principalement le secteur économique fragilisé par la crise sanitaire que l’humanité traverse.

Á l’origine, un rapprochement facilité grâce à « de nombreuses similitudes sur le plan économique » entre les deux grandes métropoles qui « œuvrent à l’innovation et au développement des deux territoires, notamment en matière d’intelligence artificielle » comme le rappelle Jean-Luc Moudenc.

La pandémie de la COVID-19 représente un défi jamais vu, mais nous avons le devoir d’en faire une occasion de…

Publiée par Valérie Plante sur Mardi 2 février 2021

Communiqué de la Ville de Montréal – 02 février 2021

La Ville de Montréal annonce aujourd’hui la signature d’une entente de coopération avec la Ville de Toulouse afin de poursuivre leurs objectifs mutuels de croissance et de développement dans des secteurs économiques de pointe, dont l’aérospatiale, l’intelligence artificielle, les industries culturelles créatives et le tourisme. Ces domaines d’intérêt commun seront au cœur de leurs échanges et permettront le partage d’enjeux communs, de pratiques exemplaires et d’initiatives innovantes mises en place pour soutenir le développement économique.

Les deux villes sont notamment reconnues mondialement comme étant des pôles d’excellence dans le domaine de l’aérospatial, un des secteurs prioritaires de cette entente. Cette industrie a été particulièrement touchée par la crise actuelle et il est plus que jamais nécessaire d’unir les forces de ces deux métropoles pour assurer une relance forte et durable de ce secteur. C’est aussi une occasion pour le soutenir et pour accélérer sa transformation vers une industrie qui réduit de façon importante son impact environnemental.

Quatre secteurs prioritaires couverts par l’entente

Tout comme Montréal, Toulouse est également un hub mondial de l’intelligence artificielle. Cette alliance stratégique permettra d’aller encore plus loin dans le développement de cette filière de pointe, en particulier dans ses applications en aérospatial, en santé et en valorisation des données. En plus de l’aéronautique et de l’intelligence artificielle, l’entente touchera également les industries culturelles créatives et le tourisme.

Le Québec a la chance de compter sur un réseau de délégation étendu qui lui permet de tisser des liens étroits avec d’autres États. La délégation générale du Québec à Paris a joué un rôle clé dans les efforts de rapprochement avec Toulouse. Elle participera activement à la mise en œuvre de cette entente dans ces quatre créneaux porteurs que sont l’aérospatiale, l’intelligence artificielle, les industries culturelles créatives et le tourisme.

« Les Villes jouent un rôle grandissant en matière de développement territorial et de rayonnement international. Je suis donc très fière que Montréal occupe cette place sur la scène internationale et tisse des alliances qui favoriseront son développement économique et la création ou le maintien d’emplois bien rémunérés, à forte valeur ajoutée. Des liens d’amitié et de coopération unissent Montréal et Toulouse et ensemble, nous renforcerons certaines de nos industries stratégiques », a déclaré la mairesse de Montréal, Valérie Plante.

Le secteur aérospatial emploie 43 000 personnes au Québec et représente 2 % de l’emploi de la région métropolitaine de Montréal. Un secteur innovant, grâce notamment à la force de nos établissements d’enseignement supérieur qui forment des talents stratégiques en forte demande. Ce secteur constitue également un pôle attractif pour les investissements directs étrangers avec plus de 285,3 M$ investis à Montréal en 2019. Rappelons également que Montréal abrite un grand nombre de chercheurs et d’innovateurs en apprentissage profond et par renforcement œuvrant dans des startups, des PME ou des laboratoires de recherche publics, tel que le MILA. Au cours des dernières années, plusieurs chefs de file mondiaux, tels que Google, Microsoft et Facebook, ont ouvert des laboratoires de recherche en IA à Montréal.

Renforcer la collaboration dans les secteurs clés

Cette entente facilitera le maillage et les échanges entre les acteurs de secteurs économiques porteurs et innovants. Dans le cas de l’aérospatiale et de l’intelligence artificielle, elle vient appuyer et bonifier une collaboration déjà prometteuse entre, notamment, le Consortium de recherche et d’innovation en aéronautique du Québec (CRIAQ) et l’Institut de valorisation des données (IVADO), et, du côté français, l’Institut de recherche technologique Saint-Exupéry (IRT St-Ex). En matière de tourisme et d’industries culturelles et créatives, l’entente stimulera davantage d’échanges dans une perspective gagnant-gagnant et des projets stimulants pourront voir le jour.

Ces articles pourraient vous intéresser

Porté par les villes du Cap-Haïtien et de la Nouvelle Orléans, le CMPCH sera un espace ouvert aux habitants, qui fera vivre la mémoire de l’esclavage mais aussi des liens historiques qui existent entre Haïti, la Louisiane et l’Afrique notamment le Bénin.

Collaborer

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Gouvernance

Découvrez d’autres articles et contenus autour de notre thématique

Abonnez-vous
à la lettre d'actualités