Skip to content

Tunisie : la ville d’Ennour, précurseur en matière de Rapport Local Volontaire pour la mise en œuvre des ODD

Partagez cet article

Depuis 2018, les autorités locales du monde entier ont investi dans l’élaboration de « Rapport Local Volontaire » afin de souligner l’importance de localiser les ODD et de suivre les progrès de leur mise en œuvre à l’échelle territoriale. Qu’en est-il du premier rapport des progrès au niveau local en Tunisie ? 

Réponse avec l’entretien au Dr. Aida Robbana (Directrice de l’ONU-Habitat en Tunisie) qui espère que le premier RLV inspirera d’autres villes Tunisiennes pour s’embarquer dans cet effort collectif afin de contribuer au développement du pays.

À l’aide de données probantes, cet examen analyse les forces, les défis et les opportunités des villes pour réaliser un développement durable. En 2022, plus de 140 RLV ont été publiés sur l’état de la localisation des ODD dans différentes régions du monde. En promouvant la transparence, la responsabilité et l’inclusion, les RLV permettent aux Voix Locales de façonner les efforts de développement durable tout en étant leur propre catalyseur de changements positifs, mobilisant des ressources et inspirant l’action.

Le développement urbain durable ne peut être réalisé sans l’engagement des autorités locales. En effet, selon l’Agenda 2030 et le nouveau programme pour les villes, 65 % des 169 cibles des ODD ne peuvent être atteintes sans l’implication des autorités locales et régionales, et sans la localisation des ODD et le renforcement du dialogue national sur les politiques locales.

 

Quel est le mandat de l’ONU-Habitat et que prévoit l’ODD 11 dont vous êtes responsable ?

Le mandat d’ONU-Habitat consiste à promouvoir et à améliorer l’accès de tous à des villes durables sur le plan économique, social et environnemental. Sa mission est d’encourager l’urbanisation en tant que force de transformation positive pour les personnes et les communautés, de réduire les inégalités et la pauvreté, et de parvenir à un logement adéquat pour tous. L’ONU-Habitat est en charge de l’appui à la mise en œuvre de l’ODD 11 qui vise à rendre les villes et les établissements humains inclusifs, sûrs, résilients et durables. Afin de parvenir à un développement urbain durable, et en partenariat avec le Ministère de l’Équipement et de l’Habitat, l’ONU-Habitat a entrepris plusieurs projets tels que: la Politique Nationale de la Ville pour la Tunisie validée en 2022, et  qui vise à développer une approche intégrée, participative et inclusive de l’urbanisation. Nous soutenons aussi le gouvernement pour la réforme du Code de l’Aménagement du Territoire et de l’Urbanisme, ainsi que la mise à jour de la Stratégie de l’habitat, entre autres.

 

Est-ce que c’est dans le cadre de ce partenariat que s’inscrit le 1er RLV de la ville d’Ennour ?

La Commune d’Ennour fait face à des défis urbains complexes d’où l’importance  se développer de manière durable, résiliente et inclusive. L’objectif est de présenter les meilleures pratiques de la ville, en encourageant la collaboration avec d’autres villes au niveau mondial et en attirant les investissements nécessaires.

Ainsi la municipalité d’Ennour (Gouvernorat de Kasserine) a lancé son Rapport Local Volontaire (RLV) pour développer la ville et cela dans le cadre de son engagement à faire progresser la mise en œuvre des 17 Objectifs du Développement Durable (ODD) et du nouveau programme pour les villes. En effet, le RVL est un moyen de promouvoir le dialogue avec d’autres villes aux niveaux national, régional et international afin d’articuler efficacement une stratégie à long terme pour localiser et atteindre les ODD, tout en assurant la cohérence avec les politiques nationales.

Le processus entrepris par la ville d’Ennour a impliqué plusieurs parties prenantes du secteur public, du monde universitaire, de la société civile, du secteur privé. Cet effort de collaboration a impliqué des partenaires clés tels que le Bureau régional d’ONU-Habitat pour les États Arabes, le Bureau pays de la Tunisie, la Commission économique et sociale des Nations Unies pour l’Asie occidentale (ESCWA), ainsi que le Ministère de l’Économie et de la Planification, le Gouvernorat de Kasserine et la Municipalité d’Ennour. La société civile ainsi que la population d’Ennour ont été également les acteurs de ce rapport dès son commencement.

Le Rapport a examiné les progrès accomplis par la ville dans la mise en œuvre de certains ODD et des principales priorités de développement local, en mettant l’accent sur :

  • l’ODD 1 sur l’élimination de la pauvreté,
  • l’ODD 2 sur l’élimination de la faim,
  • l’ODD 3 sur la garantie d’une vie saine,
  • l’ODD 4 sur l’éducation de qualité,
  • l’ODD 5 sur l’égalité des sexes, l’ODD 6 sur l’eau,
  • l’ODD 8 sur le travail,
  • l’ODD 9 sur l’industrie, l’innovation et les infrastructures,
  • l’ODD 11 sur les villes et les communautés durables : cette ODD11 a bénéficié d’un travail très important de collecte de données basées sur les évidences et mises à jour sur la situation du développement dans la commune d’Ennour. Il permet également de déterminer de façon participative, les projets structurants et prioritaires pour améliorer l’accès à la ville d’Ennour,
  • l’ODD 13 sur les changements climatiques,
  • l’ODD 15 sur la vie terrestre,
  • l’ODD 17 sur le partenariat.

 

Il faut comprendre qu’un RLV est plus qu’un simple rapport sur les ODD, comme l’a bien expliqué Mr Ridha Rokbani (Gouverneur de Kasserine) qui a affirmé :

«…() Il est indéniable que ce rapport, qui est un outil puissant pour suivre les progrès et favoriser la collaboration entre les parties prenantes locales, nationales et internationales, a eu une valeur ajoutée considérable, et a permis à la municipalité de développer ses capacités soit sur le plan du diagnostic, ou de l’analyse des bases de données, permettant ainsi, une réflexion sur l’avenir ».

Ces articles pourraient vous intéresser

Officiellement lancé le 28 septembre 2023, le projet de « Mise en place du Système de management anti-corruption pilote de la Ville de Tunis » arrive au terme de sa première phase de déploiement. Tunis, la Pionnière (Rayida), s’inscrit à travers ce programme appuyé par l’AIMF et la GIZ, en cohérence avec la Stratégie nationale de ...

Collaborer

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Gouvernance

Découvrez d’autres articles et contenus autour de notre thématique

Abonnez-vous
à la lettre d'actualités