Skip to content

À la frontière Sénégal-Mauritanie, la première pierre du pont de Rosso a été posée

Partagez cet article

La cérémonie de pose de la première pierre du pont qui reliera bientôt Sénégal et Mauritanie au-dessus du fleuve Sénégal a eu lieu à Rosso, le 30 novembre. Une étape importante pour renforcer les échanges commerciaux entre les deux pays et favoriser l’intégration régionale.

Jusque-là, des bacs voguant entre les deux villes homonymes de Rosso permettaient le transport des personnes et des biens à la frontière sénégalo-mauritanienne. Le pont, qui va être construit sur le fleuve Sénégal, va renforcer les échanges commerciaux entre les deux pays tout en favorisant l’intégration régionale.

« Intégrer, développer et faire la différence dans le quotidien des populations, ce sont trois ambitions que nous voulons réaliser avec le pont de Rosso pour en faire un véritable trait d’union entre l’Afrique de l’ouest et le Maghreb », a indiqué Salomon Quaynor, vice-président de la Banque africaine de développement (BAD).

D’un coût global de 88 millions d’euros, dont 40 de la BAD, l’infrastructure de 1481 mètres de longueur sur 7.2 mètres de largeur devrait être opérationnelle dans trente mois selon les termes contractuels.

A LIRE ICI

EN SAVOIR PLUS

Ces articles pourraient vous intéresser

Collaborer

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Gouvernance

Découvrez d’autres articles et contenus autour de notre thématique

Abonnez-vous
à la lettre d'actualités