Skip to content

Accès à l’eau : à Nouakchott, inauguration des infrastructures appuyées par la coopération décentralisée francophone

Partagez cet article

La présidente de la Région de Nouakchott, Mme Fatimetou Abdel Malik, a procédé le 5 février 2024 à l’inauguration de 21 km de réseau d’eau potable dans le quartier de Toujounine. La construction de ce réseau s’inscrit dans la troisième phase du « Projet urbain pour l’accès à l’eau et à l’assainissement », appuyé par l’AIMF et réalisé dans le cadre de la coopération entre la Région de Nouakchott, le Ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement, la Ville de Lausanne, les Communes suisses solidaires, l’AIMF, la métropole de Metz, la ville de Bordeaux et leurs agences de bassin. Un exemple de mise en cohérence de la décentralisée francophone qui permettra d’améliorer l’accès à l’eau et à l’assainissement pour près de 95 000 habitants de la capitale mauritanienne.

 

Un accès amélioré à l’eau et à l’assainissement pour près de 95 000 habitants

L’inauguration de ces 21 km de réseau marque une étape importante de la 3ème phase du PCAEA (Programme urbain d’accès à l’eau et à l’assainissement), qui prévoit à l’horizon 2025 d’étendre le réseau d’eau sur 141 km dans la commune de Tajounine.

En plus de l’extension de 141 km du réseau d’eau, ce programme mené par la Région de Nouakchott avec l’appui de la coopération décentralisée francophone permettra notamment de subventionner le raccordement des ménages, de construire cinq bornes fontaines sur ce réseau et de raccorder 18 écoles ; coté assainissement, l’objectif est de construire des équipements sanitaires dans les établissements scolaires et d’accompagner la réflexion des autorités mauritaniennes sur la prise en compte de la filière des boues de vidanges, la mise à jour du cadre législatif et règlementaire et la réorganisation du service de vidange sur le territoire de Nouakchott.

Des réalisations locales qui contribuent aux engagements nationaux pour améliorer l’accès à l’eau et à l’assainissement pour tous.

A court terme, 42 500 personnes auront accès à l’eau grâce à ce programme. Sur le moyen terme, ce sont près de 85 000 personnes qui bénéficieront d’un accès à l’eau potable via un raccordement individuel grâce aux extensions de réseau à Toujounine et dans les LAR (commune de Riyad et Arafat). Le volet assainissement touchera quant à lui 8 500 personnes. 57 600 personnes seront sensibilisées aux problématiques liées à l’eau principalement à Toujounine. 10 000 élèves seront sensibilisés aux problématiques liées à l’eau et une centaine de personnes seront formées à l’utilisation et la maintenance des infrastructures dans les écoles, les marchés et les gérants des bornes fontaines. Ainsi, sur le moyen terme, le projet touchera 94 700 personnes principalement dans les communes de Toujounine et de Riyadh.

 

La coopération décentralisée francophone en cohérence

Le Programme urbain d’accès à l’eau et à l’assainissement – PCAEA, actuellement dans sa 3ème phase, constitue un exemple pour la mise en cohérence de la coopération décentralisée francophone. Dès 2015, la Communauté urbaine de Nouakchott (CUN) et la ville de Lausanne ont mis en place la première phase de ce programme, à l’issue de laquelle ces deux villes membres de l’AIMF ont souhaité y associer le réseau des Maires francophones pour approfondir les activités, élargir le montage partenarial et périmètre financier du programme. A partir de 2019, le soutien de l’AIMF a constitué une nouvelle dimension du partenariat engagé dès 2009 entre la Communauté Urbaine de Nouakchott et la Ville de Lausanne via son Service de l’eau autour du PCAEA. Avec, pour objectifs, ceux de donner plus d’ampleur et d’impact au programme, de mutualiser les moyens financiers et d’assurer toujours plus d’efficience dans le suivi des projets. 

Autour du programme porté par la Région de Nouakchott (ancienne CUN) et avec le concours du Fonds de coopération de l’AIMF, est aujourd’hui mobilisé un large consortium de partenaires : l’AIMF, la Ville de Lausanne, les communes suisses solidaires, Solidarit’eau Suisse, la Ville de Bordeaux, l’Agence de l’eau Adour-Garonne, l’Eurométropole de Metz, Haganis, la Régie de l’eau de Metz Métropole, et l’Agence de l’eau Rhin Meuse.

La réunion du comité de pilotage du projet tenue le 5 février 2024 a par ailleurs été l’occasion d’échanger avec les représentants de la ville de Montpellier, qui ont marqué leur intérêt à rejoindre cette dynamique commune.

 

Un programme qui contribue aux ambitions nationales pour l’accès à l’eau

Le programme porté par la Région de Nouakchott et appuyé par ses partenaires internationaux s’inscrit en appui aux engagements pris par le Président de la république SEM Mohamed Ould Cheikh Ghazouani, visant à fournir un accès à l’eau potable à tous les citoyens, à travers l’extension du réseau d’eau.

Le Premier ministre M. Mohamed Ould Bilal Messoud a reçu en audience les membres du Comité de pilotage international présents à Nouakchott, afin d’échanger notamment sur les relations de coopération et des moyens de les renforcer. (pris dans l’article publié dans la presse officielle)

Ces articles pourraient vous intéresser

Le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE), en accord avec le Ministère libanais de l’Intérieur et des municipalités, annoncent l’ouverture de l’appel à projets 2024 dans le cadre de l’appui à la coopération décentralisée franco-libanaise. Les collectivités territoriales françaises sont invitées à candidater en ligne jusqu’au 15 mai 2024.
Dans le cadre de son programme de cofinancement de projets de partenariat pour le développement durable, Wallonie-Bruxelles International a octroyé une subvention de 62.014,00 euros à la Ville de Namur pour un projet développé en collaboration avec l’ONG Parlons Sida Aux Communautaires « PASCO » à Masina (Kinshasa) en République Démocratique du Congo.

Collaborer

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Gouvernance

Découvrez d’autres articles et contenus autour de notre thématique

Abonnez-vous
à la lettre d'actualités