Skip to content

Partagez cet article

La crise sécuritaire qui touche le Burkina Faso, et le Sahel en général, a des conséquences lourdes. Aux pertes humaines qui endeuillent le pays entier s’ajoutent le déplacement des populations, la déscolarisation de centaines de milliers d’enfants, les conséquences de long terme sur développement économique du pays et son attractivité internationale. Face à ces défis, les Maires sont en première ligne.

 

En mission au Burkina Faso, le Secrétaire permanent de l’AIMF, M. Pierre Baillet, a rencontré lundi 20 septembre 2021, au siège de l’AMBF (Association des Municipalités du Burkina Faso), les Maires du Sahel. Une rencontre qui a permis de recueillir leurs attentes pour les soutenir dans le rôle essentiel qu’ils jouent, au quotidien, pour avancer vers une sortie de crise.

Il ressort de cet échange que les Maires attendent tout d’abord de l’AIMF une mise en perspective de leurs actions au niveau international.

Notamment, la résilience de Solhan, ville martyr qui est en train de se reconstruire économiquement et psychologiquement, mais aussi l’action du Groupement local de coopération transfrontalière (GLTC) entre les communes du Burkina Faso et du Niger, doivent être connus et soutenus par la communauté internationale.

De même que doit être reconnue la capacité des Maires à assurer la cohérence entre les acteurs du territoire à travers le dialogue, l’accès à l’éducation, le soutien au développement économique et aux activités génératrices de revenus. Cette action les place au cœur d’une sortie de crise qui dépasse la solution sécuritaire, et doit être accompagnée.

EN SAVOIR PLUS

Ces articles pourraient vous intéresser

Collaborer

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Gouvernance

Découvrez d’autres articles et contenus autour de notre thématique

Abonnez-vous
à la lettre d'actualités