Skip to content

Partagez cet article

Avec le « Grand Dakar illuminé », M Barthélémy Dias, Maire de Dakar a posé samedi 17 juin les jalons de la vision « Dakar, Ville lumière ».


Avec sa densité urbaine élevée et sa position stratégique, la capitale sénégalaise ne saurait rester dans l’ombre.
Si l’éclairage public est un enjeu crucial pour le bien-être et la sécurité de ses habitants, il est aussi une question de rayonnement et de marketing pour la capitale sénégalaise. Ainsi en témoignent les mots du Maire M. Barthélémy Dias à l’occasion du lancement des travaux de relamping de la Ville de Dakar, samedi 17 juin :

« Dakar ne peut pas se permettre de rester à l’ombre. Nous devons éclairer notre ville de mille feux pour offrir à nos concitoyens un cadre de vie digne de ce nom. »

Remontant aux origines de l’initiative, M. Dias a rappelé que la Ville de Dakar a hérité en 2001 de la compétence de gestion de l’éclairage public. Mais, a-t-il indiqué, la gestion et l’entretien de cette infrastructure cruciale ont souvent été négligés au fil des années. En 2012, la mise en œuvre du Schéma d’Aménagement Lumière de la Ville de Dakar a marqué un tournant décisif dans la gouvernance énergétique et la transition écologique de la capitale.

« Notre plan lumière Horizon 2025 poursuit deux objectifs majeurs : réduire la consommation énergétique et les émissions de gaz à effet de serre tout en améliorant la qualité de l’éclairage public », a précisé le Maire.

Pour atteindre ces objectifs ambitieux, le projet de relamping a été lancé en 2018 par les prédécesseurs du maire Barthélémy Dias à savoir Khalifa Ababacar Sall et Soham El Wardini. Ce programme cible plusieurs objectifs :

  • remplacer les ampoules énergivores et polluantes par des ampoules à LED à faible consommation,
  • prévoir une densification et une extension du réseau d’éclairage public,
  • améliorer la qualité de l’éclairage en passant à la lumière du jour.

« Grâce à ces nombreux efforts, la Ville de Dakar est aujourd’hui, la deuxième ville la plus éclairée d’Afrique et figure parmi les 100 villes du monde du monde les plus illuminées avec plus de 60 000 points lumineux soit une densité de plus de 700 points lumineux au km2 », révèle le premier magistrat de la ville de Dakar.

Dans le cadre de leur programme « Dakar bi niou Bokk« , le Maire et son équipe ont réalisé de nombreuses avancées dans le secteur de l’éclairage public en 2022 dont :

  • L’éclairage des cimetières de Yoff et de Saint Lazare, avec l’installation de 250 points lumineux pour garantir une atmosphère sécurisée et respectueuse dans ces lieux de recueillement ;
  • Le relamping de la commune des HLM avec 750 points lumineux et de la commune de Biscuiterie avec 550 points lumineux pour améliorer la visibilité et le confort des résidents ;
  • La modernisation de l’éclairage public en utilisant des technologies durables. La rénovation de 300 lampadaires solaires et de l’éclairage public de la route aéroport LSS – Mamelles avec l’ajout de 200 mâts décoratifs et 385 points lumineux témoigne de cet engagement en faveur de l’énergie renouvelable et de l’efficacité énergétique.
  • L’introduction du concept d’éclairage architectural pour mettre en valeur les atouts de la ville. Des matériaux et des teintes adaptés aux conditions climatiques seront utilisés pour créer une ambiance « esthétique et agréable ». De plus, la remise en service des carrefours de feux de signalisation tricolore vise à améliorer la fluidité du trafic et la sécurité routière.
  • L’éclairage sportif des stades de Grand-Yoff et de Dieuppeul-Derklé offrira de meilleures conditions pour la pratique du sport et les événements sportifs. L’éclairage des édifices religieux tels que le mausolée de Cambérène et de Yoff contribuera à renforcer l’aspect sacré de ces lieux.

Le programme annuel 2023 annoncé par le Maire Barthélémy Dias s’annonce encore plus ambitieux. Avec un budget de 5,6 milliards de FCFA, ce programme prévoit des améliorations majeures pour le cadre de vie des Dakarois.

Ces articles pourraient vous intéresser

La présidente de la Région de Nouakchott, Mme Fatimetou Abdel Malik, a procédé le 5 février 2024 à l’inauguration de 21 km de réseau d’eau potable dans le quartier de Toujounine. La construction de ce réseau s’inscrit dans la troisième phase du « Projet urbain pour l’accès à l’eau et à l’assainissement », appuyé par l'AIMF et...

Collaborer

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Gouvernance

Découvrez d’autres articles et contenus autour de notre thématique

Abonnez-vous
à la lettre d'actualités