Skip to content

#Covid-19 : le Bureau de l’AIMF adopte un programme de soutien aux villes, doté d’un budget de 1.35 millions d’euros

Partagez cet article

La 91ème réunion du Bureau de l’AIMF s’est tenue par visio-conférence ce vendredi 17 avril, sous la présidence de Mme Anne Hidalgo, Maire de Paris. Alors que les villes membres de tous les continents sont touchées par la crise du Covid-19, les Maires ont réaffirmé la nécessité de répondre dans la solidarité à ce défi qui ne pourra être dépassé qu’ensemble.

Cette rencontre a été l’occasion de faire le point sur la situation de leurs villes face à la pandémie, et sur les perspectives de sortie de crise. Le Pr Amadou SALL de l’Institut Pasteur de Dakar a apporté un éclairage essentiel sur la situation du coronavirus en Afrique.

Dans l’esprit de la coopération de terrain qui caractérise l’AIMF, les Maires ont matérialisé leur solidarité à travers l’adoption d’un plan de soutien aux villes en lutte face à la pandémie. Ce programme d’action, doté d’un budget de 1.35 millions d’euros, sera structuré autour de 3 axes prioritaires :

- L’appui à la gouvernance qui passera d’une part par l’échanges d’informations, d’outils et de méthodologies, et d’autre part par l’appui à la structuration des services municipaux pour faire face aux situations d’urgence.

- Le soutien aux populations les plus vulnérables par la fourniture de produits de première nécessité, masques, dispositifs d’eau et d’assainissement individuels, produits de désinfection.

- Le soutien aux systèmes de santé et aux soignants

Comme pour l’ensemble des programmes soutenus par l’AIMF, cet appui sera accordé directement aux villes membres de l’AIMF, qui assureront la mise en œuvre des actions. Un effet levier est par ailleurs attendu de ce plan d’action, et le secrétariat permanent a été chargé de travailler à la mobilisation de ses partenaires traditionnels (Union européenne, Fondations, Agences de l’eau), avec pour objectif d’élargir ce cercle.

En plus de ces mesures d’urgence, le Bureau a attribué des subventions d’un montant de 900 000 euros pour la poursuite de projets en cours en matière d’accès à l’eau et à l’assainissement, d’électrification solaire, d’équipements sportifs et de modernisation des infrastructures scolaires.


Ces articles pourraient vous intéresser

Collaborer

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Gouvernance

Découvrez d’autres articles et contenus autour de notre thématique

Abonnez-vous
à la lettre d'actualités