Skip to content

Nouakchott et Metz engagent une coopération décentralisée

Partagez cet article

L’accord de coopération signé lundi 24 janvier entre Nouakchott et l’Eurométropole de Metz marque une étape importante dans l’élargissement de la coopération décentralisée de Nouakchott pour l’amélioration de l’accès à l’eau et à l’assainissement. En perspective, des synergies avec ses partenaires déjà engagés sur cette thématique, notamment la ville de Lausanne et l’AIMF.

Le partenariat entre la Région de Nouakchott et l’Eurométropole de Metz, 1er accord de coopération décentralisée entre les deux métropoles, a été signé ce lundi 24 janvier. Il cible les objectifs du plan de Développement de la ville de Nouakchott (2020-2024), plus particulièrement l’approvisionnement en eau potable des quartiers périphériques, ainsi que les domaines du développement social, culturel et environnemental.

Les villes de Nouakchott et Lausanne ont engagé depuis 2015 une coopération décentralisée pour répondre aux besoins croissants en termes d’eau potable et d’assainissement à Nouakchott. Depuis 2019, l’appui supplémentaire apporté par l’AIMF au Projet d’appui aux services essentiels eau et assainissement dans les quartiers défavorisés (PCEAE) a déjà permis d’approfondir et d’élargir son périmètre.

Arrivée dans la phase finale du PCEAE et forte de ces résultats, la Région de Nouakchott travaille aujourd’hui au montage d’une phase élargie, qui impliquera la contribution d’autres partenaires. L’AIMF est engagée à ses côtés dans la recherche de synergies et se mobilise pour développer les complémentarités avec la coopération décentralisée française, notamment les métropoles de Metz et de Bordeaux, avec leurs Agences de bassin.

Ces articles pourraient vous intéresser

Collaborer

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Gouvernance

Découvrez d’autres articles et contenus autour de notre thématique

Abonnez-vous
à la lettre d'actualités