Skip to content

Québec dévoile sa stratégie de relations internationales

Partagez cet article

« La Ville de Québec ne pourra maintenir sa prospérité économique, son rayonnement et son attractivité sans développer et entretenir des liens solides avec des partenaires étrangers ».

C’est par ces mots que le maire, M. Bruno Marchand, a présenté le 8 novembre 2022 la toute première Vision des relations internationales de l’histoire de la Municipalité, quelques jours avant sa première mission à l’étranger à l’occasion de la 97ème réunion du Bureau de l’AIMF à Tunis. Tout en donnant un cadre stratégique aux relations internationales de la municipalité, cette démarche jouera un rôle clé pour la mobilisation et la sensibilisation des acteurs du territoire autour du rayonnement international de leur ville.

 

Vision des relations internationales de la ville de Québec

À travers ses relations internationales, levier stratégique de développement, Québec entend assurer son rayonnement et son attractivité, tout en apprenant des autres villes du monde au bénéfice de ses citoyens et de sa communauté. La municipalité a ainsi identifié les relations internationales comme un levier incontournable pour :

  • le rayonnement et le développement des villes,
  • mettre en valeur les atouts et les joyaux culturels, touristiques, économiques et scientifiques et la qualité de vie,
  • le partage d’expertises et d’expériences,
  • permettre à l’administration municipale de faire des choix éclairés,
  • améliorer ses approches et ses services en s’inspirant de ce qui se fait de mieux ailleurs,
  • faciliter le recrutement de talents qui viennent enrichir la communauté,
  • pousser les partenaires régionaux à se concerter pour être plus stratégiques et complémentaires dans leurs actions.

Les trois axes stratégiques de la ville de Québec

Articulée autour de trois axes – rayonner, apprendre, attirer – la vision a pour objectif de renforcer la place de Québec à l’international, notamment en mettant de l’avant ses statuts de capitale nationale, de berceau de la francophonie en Amérique du Nord et de site du patrimoine mondial de l’UNESCO. La première vision des relations internationales de l’histoire de la ville s’organise ainsi autour de trois grands axes :

  • Québec rayonne : Forte de sa réputation et de ses atouts, Québec doit utiliser tous les moyens et les réseaux à sa disposition pour faire connaître ce qu’elle a de meilleur à offrir. Aux côtés de ses différents partenaires, elle doit exercer un leadership fort et mener une véritable offensive sur les plans de la diplomatie culturelle et économique.
  • Québec apprend : Les villes du monde entier sont confrontées aux mêmes enjeux et sont au cœur des solutions. Cependant, elles ont des ressources limitées pour faire face à des défis de plus en plus complexes et pressants, notamment pour s’adapter aux changements climatiques, assurer une mobilité et maintenir la cohésion sociale. La collaboration entre les villes est de mise, car elles n’ont ni le temps ni les ressources pour réinventer la roue et affronter seules ces réalités. Les villes ont le devoir d’inspirer et de s’inspirer pour innover.
  • Québec attire : Avec une situation économique et une qualité de vie qui font l’envie de bien des villes, Québec doit utiliser tous les moyens et les réseaux à sa portée pour assurer son essor. Elle doit déployer des efforts supplémentaires avec ses partenaires sur le terrain afin de garantir une prospérité économique nécessaire au maintien de la qualité et du niveau de vie des citoyens.

Des actions concertées avec les acteurs du milieu

Afin de réaliser cette vision ambitieuse, le nouveau Bureau des relations internationales de la Ville de Québec entend :

  • Travailler en étroite collaboration avec le ministère des Relations internationales et de la Francophonie du Québec, Affaires mondiales Canada et d’autres partenaires au Québec et à l’étranger tel que l’AIMF pour assurer la cohérence et la complémentarité des actions qui seront menées ;
  • Doter Québec d’une stratégie qui identifiera des territoires ainsi que des organisations et des forums internationaux présentant le plus grand intérêt et qui priorisera les actions et les collaborations à mener dans des domaines d’intérêt et sur des thèmes porteurs ;
  • Déployer ces actions avec les différents services de la Ville concernés et ses nombreux collaborateurs externes.

📃 TÉLÉCHARGER LA VISION DES RELATIONS INTERNATIONALES DE LA VILLE DE QUÉBEC

Ces articles pourraient vous intéresser

Le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE), en accord avec le Ministère libanais de l’Intérieur et des municipalités, annoncent l’ouverture de l’appel à projets 2024 dans le cadre de l’appui à la coopération décentralisée franco-libanaise. Les collectivités territoriales françaises sont invitées à candidater en ligne jusqu’au 15 mai 2024.

Collaborer

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Gouvernance

Découvrez d’autres articles et contenus autour de notre thématique

Abonnez-vous
à la lettre d'actualités