Skip to content

#Villes et #Data : l’AIMF ouvre les échanges en Francophonie et met en place un groupe de travail dans le cadre de son partenariat avec l’UE

Partagez cet article

« Villes, gestion, protection et valorisation des données numériques urbaines », c’est le thème de la première réunion du groupe de Plaidoyer de l’AIMF sur les données numériques, qui se tient à la Délégation Wallonie-Bruxelles à Paris, le 7 et 11 novembre 2019, dans le cadre du Partenariat stratégique AIMF-Union européenne.

Les villes en effet confrontées, partout dans le monde, à l’augmentation de plus en plus rapide de la production de données numériques qui constituent tout à la fois une ressource pour l’amélioration des services urbains, leur efficacité, l’innovation ; un enjeu économique et d’attractivité du territoire ; un enjeu technologique, financier, et bien sûr un enjeu de société avec la problématique de la protection des données personnelles et de leur utilisation.

Il y a donc un enjeu autour de la propriété des données, de leur accès, de leur diffusion, de leur utilisation, de leur gouvernance dans un environnement en évolution constante porté par le dynamisme et les capacités financières des géants du numérique.

Plus de 80 participants venus de 15 pays sont attendus à cette rencontre qui s’inscrit dans le cadre du Partenariat stratégique AIMF-Union européenne. Parmi eux, les Maires d’Annaba et de Constantine, en Algérie, le Président de la Chambre de Commerce d’Alger, le Délégué de la Communauté Urbaine de Yaoundé (Cameroun), le Maire de Bizerte (Tunisie), ainsi que plusieurs élus en charge de l’innovation représentant les villes de Montréal, Nantes, Marrakech…

Les échanges seront nourris par les témoignages des élus et ceux de plusieurs spécialistes de ces questions, notamment le Directeur Adjoint de l’ANSSI, le Président de l’Instance Nationale de Protection des Données Personnelles de Tunisie et de l’Association francophone des autorités de protection des données personnelles, le Président de la SCET (Caisse des Dépôts), le Directeur de l’Ecole Urbaine de Sciences Po, le Directeur de la CNIL, la Directrice de Namur Innovative City Lab, ainsi que M. Carlos Moreno, envoyé spécial de Mme Anne Hidalgo pour le numérique. Les cadres territoriaux de Casablanca, Namur, Ouagadougou, Marrakech, Nantes, Bordeaux, les représentants du monde universitaire Sciences Po Paris, Université de Montréal, Chaire Eti Sorbonne, Institut Polytechnique d’Abidjan, Vice-Rectrice de l’Université de Namur, et les représentants du monde associatif et privé (Délégué général de la FING, PDG d’opendatasoft, Directeur Scientifique de Renault) participeront également aux travaux.

Ces deux journées de travail permettront d’identifier les enjeux et auxquels les villes font face et des défis à relever en matière de gestion des données numériques urbaines. Elles aboutiront à l’adoption d’une feuille de route guidant l’action de l’AIMF dans ce domaine, avec un programme d’actions concrètes sur 24 mois.


Ces articles pourraient vous intéresser

Collaborer

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Gouvernance

Découvrez d’autres articles et contenus autour de notre thématique

Abonnez-vous
à la lettre d'actualités