Skip to content

Djibouti – Participation de la société civile à la gouvernance et au développement local

Partagez cet article

A la suite des élections présidentielles de 2016, un engagement fort à été pris à Djibouti pour relancer la décentralisation. Un Ministère délégué chargé de la Décentralisation a été créé, une feuille de route de la décentralisation 2017-2019 a été adoptée par le gouvernement en 2016.

Dans ce contexte porteur, un premier Projet d’appui aux autorités locales a été mis en place entre 2018 et 2021, sur cofinancement de l’Union européenne. A partir de 2022, un second programme, toujours cofinancé avec l’Union européenne, vient consolider les acquis et développer un axe nouveau autour du renforcement des complémentarités entre municipalités et acteurs de la société civile.

 

 

Problématique et contexte

Le projet d’appui aux autorités locales de Djibouti (CSO-LA/2017/385-497) a permis d’appuyer et d’opérationnaliser l’Association Nationale des Collectivités Locales de Djibouti, nouvellement créée, unique faitière nationale qui regroupe l’ensemble des collectivités territoriales de Djibouti. Il a également contribué à établir un environnement propice à l’exercice du pouvoir local.

Le projet Djibouti 2 « Participation de la société civile à la gouvernance et au développement local à Djibouti » (CSO-LA/2020/415-864) prolonge l’action précédente et vise d’une part, le renforcement des capacités des organisations de la société civile en vue de les préparer à participer significativement aux processus locaux de prise de décision et à valoriser leur rôle dans la vie locale à travers des appels à projets tout en renforçant leur lien avec les autorités locales. D’autre part à capitaliser les expériences acquises au sein des territoires au travers de l’ANCLD qui sera accompagnée dans son rôle de portage de plaidoyer pour permettre la reproduction des bonnes pratiques et les meilleures conditions d’exercice du pouvoir local.

Il convient de mentionner qu’afin de d’impulser une dynamique de la société civile djiboutienne, l’UE finance le « Programme d’Appui à la Société Civile » PASOC qui vise à créer un environnement juridique et institutionnel propice à l’émergence d’associations locales responsables. Le projet complète harmonieusement le PASOC.

 

Activités
Composante 1 : Renforcement des capacités institutionnelles et de plaidoyer de l’ANCLD
  • Appui à l’ANCLD pour la réalisation d’un diagnostic institutionnel indépendant et la mise en œuvre d’une partie du plan de développement institutionnel qui en découle ;
  • Elaboration, préparation et portage des argumentaires pour les sujets de plaidoyer ;
  • Conception et exécution de campagnes médiatiques ;
  • Soutien aux activités de partenariats avec les structures nationales.
Composante 2 : Renforcement des capacités des Organisations de la Société Civile
  • Capitalisation des acquis du PASOC et ses composantes : contribution à la plateforme numérique du PASOC et ses composantes ;
  • Elaboration et exécution d’un plan de renforcement des capacités des organisations de la société civile locales ;
  • Création d’un cadre de partage d’expérience entre OSC locales.
Composante 3 : Réalisation de projet concret de développement local par les OSC locales
  • Appel à propositions simplifiés en direction des OSC locales pour des projets concrets de développement local ;
  • Appui à la structuration et l’animation des partenariats collaboratifs entre OSC et autorités Locales.

 

Données clés

Mise en œuvre : 2022/2024
Budget : 1,5 M € (dont 1,4 M€ de subvention de l’Union européenne et 100 000 € AIMF)

Ces articles pourraient vous intéresser

Collaborer

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

📌 Fonds de coopération, appui au renforcement de la gouvernance locale, fonds d'urgence

Gouvernance

Découvrez d’autres articles et contenus autour de notre thématique

Ils nous soutiennent !

Construire des multipartenariats pour appuyer les programmes de développement et de gouvernance des villes, telle est la démarche de l’AIMF.

En savoir plus

📢 Missions d'expertise, recrutements, appels d'offres...

Abonnez-vous
à la lettre d'actualités