Skip to content

Partagez cet article

A l’occasion de la 2nde Conférence des Villes d’Asie du Sud-Est qui s’est tenue à Phnom Penh (Cambodge), le 2 décembre 2019, les participants représentants les villes et administrations sous-nationales du Cambodge, du Vietnam et du Laos, ont franchi une étape supplémentaire dans la mise en place d’un réseau des villes d’Asie du Sud-Est, notamment avec l’adoption d’un plan d’action.

Dès décembre 2017 en effet, les autorités sous-nationales d’Asie du Sud-Est, réunies dans le cadre du Partenariat Stratégique AIMF-UE, avaient souligné l’importance et la nécessité de créer un réseau des villes dans la région d’Asie du Sud-Est pour renforcer leurs coopérations et partager leurs bonnes pratiques pour prévenir les crises, lier les citoyens, favoriser le développement.

Le plan d’action adopté précise les contours de cette coopération, à travers laquelle ils souhaitent atteindre des objectifs communs en matière de gestion des données numériques et smart cities, normalisation et standardisation, résilience et lutte contre les changements climatiques.

Les participants ont également décidé la mise en place d’un Bureau à Phnom Penh et de points focaux basés auprès des Villes de Phnom Penh (Cambodge), Hué (Vietnam) et Luang Prabang (Laos) afin de travailler à l’animation en réseau (consulter les appels à candidatures).

Cette dynamique, soutenue par l’AIMF, s’inscrit dans le cadre du Partenariat stratégique AIMF/UE.

Ces articles pourraient vous intéresser

Porté par les villes du Cap-Haïtien et de la Nouvelle Orléans, le CMPCH sera un espace ouvert aux habitants, qui fera vivre la mémoire de l’esclavage mais aussi des liens historiques qui existent entre Haïti, la Louisiane et l’Afrique notamment le Bénin.

Collaborer

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Gouvernance

Découvrez d’autres articles et contenus autour de notre thématique

Abonnez-vous
à la lettre d'actualités