Skip to content

Cameroun : la convention financière du projet Économie circulaire & Salubrité de la Ménoua (EcoSaMe) est signée

Partagez cet article

La convention financière et d’assistance à maitrise d’ouvrage pour la mise en œuvre du projet « Économie circulaire et Salubrité de la Menoua » (EcoSaMe) a été signée le 6 décembre. Un partenariat entre la ville de Dschang, le syndicat interdépartemental de la Ménoua (SYCOME), Nantes Métropole et l’AIMF avec l’appui de l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne, qui s’inscrit dans la continuité d’une coopération décentralisée de longue date sur les questions d’assainissement.

La Commune de Dschang est engagée depuis plusieurs années dans une démarche circulaire de gestion des déchets solides, soutenue par Nantes Métropole. L’élargissement de cet engagement au secteur de l’assainissement liquide s’appuie à la fois sur cette coopération décentralisée, et sur les premières démarches engagées par Dschang en partenariat avec l’AIMF dans le cadre de l’ISSV (Initiative pour la Santé et la Salubrité en Ville). En lien avec le SYCOME (Syndicat interdépartemental), le projet EcoSaMe a été conçu à l’échelle de l’intercommunalité.

Les études préalables pour le développement d’une filière de gestion des boues de vidange sur le département de la Ménoua ont été conduites en 2020 en lien avec l’Université de Dschang et sur financement de l’AIMF et de Nantes Métropole. La pertinence de cette approche à l’échelle territoriale a été confirmée par les résultats des études.

Ce projet permettra de développer une filière économique locale de gestion des boues de vidange, avec des retombées directes sur l’économie locale dans une logique d’économie circulaire, y compris le développement d’une filière écologique de commercialisation de produits de la station en co-compostage, pour l’amélioration des engrais naturels. Le projet EcoSaMe permettra d’améliorer l’accès aux services essentiels et les conditions de vie de plus de 600 000 habitants.

La cérémonie officielle de signature de la Convention s’est tenue le 6 décembre à l’occasion du Séminaire international des villes sur l’assainissement autonome organisé par l’AIMF et la Communauté urbaine de Yaoundé, en présence de M. Jacquis Gabriel Kemleu Tchabgou, Maire de Dschang, de M. Paul Dongue, Maire de Fongo-Tongo et Président du SYCOME, de M. Pierre Baillet, Secrétaire Permanent de l’AIMF, de M. Pierre Ngoubene vice président du Sycome et Maire de Santchou, de Mme DEMENOU TAPAMO Adrienne Maire de Fokoué, de M. David Ndongmo Maire de Nkong Zem, et de M. Jean Pierre Tiaze Fozang Maire de Penka Michel.

Ces articles pourraient vous intéresser

Porté par les villes du Cap-Haïtien et de la Nouvelle Orléans, le CMPCH sera un espace ouvert aux habitants, qui fera vivre la mémoire de l’esclavage mais aussi des liens historiques qui existent entre Haïti, la Louisiane et l’Afrique notamment le Bénin.

Collaborer

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Gouvernance

Découvrez d’autres articles et contenus autour de notre thématique

Abonnez-vous
à la lettre d'actualités