• Valeurs
    en ville

  • Gouvernance
    des territoires

  • Solidarité
    internationale

Actualités

  • A Ottawa, bientôt un Monument LGBTQ2+

    A Ottawa, un monument pour commémorer la purge contre la communauté LGBT au sein de la fonction publique et des Forces armées verra bientôt le jour. Des années 1950 à 1990, des employés ont été victimes de discrimination, harcelés et souvent congédiés en raison d’une politique en vigueur qui autorisait ces pratiques. « Nous sommes honorés d’avoir ce monument dans notre ville, a souligné le maire d’Ottawa, Jim Watson. La plupart des Canadiens ne savent probablement pas que ça s’est produit dans notre pays. C’est un aide-mémoire de ce sombre chapitre de notre histoire. » (...)
  • #Tunis : une marche pour commémorer l’abolition de l’esclavage, il y a 174 ans

    Partant de l’Hôtel de ville de Tunis, une marche symbolique et pacifique a commémoré, ce vendredi 23 janvier, le décret Beylical qui a aboli l’esclavage en 1846. La Tunisie est le premier pays du Maghreb avoir institué, en 2019, une journée nationale de l’abolition de l’esclavage, célébrée le 23 janvier. Elle devient ainsi le deuxième pays du continent africain, après le Sénégal, en 2010, à s’incliner devant la mémoire des millions de Subsahariens déportés et mis en esclavage. (...)
  • Le Président de l’Union des Comores, SEM Azali Assoumani, a reçu ce 22 janvier une délégation des Maires des Comores (Moroni, Cembenoi-Lac Salé, Mitsoudjé, Domoni) et des représentants de l’AIMF, dans le cadre de l’approfondissement du travail de rapprochement entre les villes de l’Océan Indien engagé depuis 4 ans.

    A cette occasion, le Président Azali a insisté sur l’importance qu’il accorde aux communes et à leurs Maires "qui ont toujours fait preuve de patriotisme en privilégiant le développement du pays". Le Chef de l’Etat a rappelé l’importance qu’il attache à l’appui qui sera apporté aux futurs élus locaux et agents territoriaux, notamment en matière de formation, afin de leur permettre de mettre en avant leurs compétences.
    Le Président a également fait part de son intérêt pour le rapprochement engagé par les collectivités locales de l’Océan Indien au sein de l’Association des Villes et Collectivités de l’Océan Indien (AVCOI).

    A cet égard, il a manifesté son soutien à l’AVCOI en vue de renforcer la solidarité et la coopération régionale.

    Enfin, le Président de la République a appelé toutes les instances régionales, notamment la Commission de l’Océan Indien, à soutenir et à accompagner l’association régionale dans la dynamique qu’elle a engagée.

    Alors que l’AVCOI a engagé depuis 4 ans, avec l’appui du Partenariat stratégique AIMF-Union européenne, une reprise ambitieuse de ses activités, ce soutien au plus haut niveau est un encouragement fort pour continuer son travail de mise en lien et de dialogue entre les villes de la sous-région.

    Lire le Communiqué de presse de la Présidence de la République

  • Faites nous parvenir vos contributions pour sportetville.org !

    Voilà presque 1 an que le site www.sportetville.org a été lancé ! Un média collaboratif pour mieux faire connaître les politiques sportives des villes à l’international, que vos contributions font vivre au quotidien. Pour participer à cette dynamique, n’hésitez pas à nous faire parvenir toute information relative au sport en ville et aux politiques locales que vous mettez en place pour renforcer le sport comme facteur de vivre-ensemble ! [email protected]
  • La coopération engagée entre Abidjan, la ville de Nice et sa Métropole se renforce autour d’un programme ciblé sur l’environnement, qui pour la première fois s’inscrit dans le cadre de l’AIMF.

    C’est autour du sport que les deux villes, ayant accueilli successivement les Jeux de la Francophonie, ont noué leur premier partenariat en 2013. Souhaitant approfondir leur travail en commun, elles ont développé depuis 2017 un programme de coopération ciblé plus particulièrement sur la prise en compte des enjeux environnementaux, sur la transition énergétique, et sur la sensibilisation de la jeunesse à ces questions abordées sous l’angle de l’international.

    Pour donner tout son sens à ce partenariat, Nice et Abidjan ont souhaité l’inscrire en complémentarité avec leur engagement au sein de l’AIMF, dont elles sont toutes les deux membres. Témoignage de cette nouvelle étape, l’’appui que vient de leur accorder le Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères pour leur programme 2020/2021 sera pour la première fois croisé avec un soutien de l’AIMF.

  • La contribution des élus locaux au retour à la paix au coeur de l’AG de l’AMBF

    L’Association des municipalités du Burkina Faso (AMBF) s’est réunie ce 17 janvier 2020 à Ouagadougou pour son assemblée générale. Alors que le pays traverse d’importantes difficultés sécuritaires, la faîtière des élus locaux a mis au coeur des débats le rôle des élus locaux pour le retour à la paix et le vivre-ensemble.
  • Rapprocher les villes et les universités : mobilisation conjointe de l’AUF et de l’AIMF

    Dans le cadre du suivi de sa prise de fonction, le nouveau Recteur de l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF), Monsieur Slim Khalbous, ancien Ministre, a rencontré vendredi 17 janvier, Monsieur Pierre Baillet, Secrétaire Permanent de l’Association Internationale des Maires Francophones (AIMF). Ensemble, ils ont convenu de contribuer à renforcer le partenariat entre leurs deux institutions en reconnaissant l’importance du fait urbain dans le développement durable et la nécessité de faciliter les relations de travail entre les villes et les universités. L’objectif des deux institutions est (...)
  • #Vivre-Ensemble - Côte d’Ivoire : Mobiliser les chefs traditionnels pour la paix et la cohésion sociale dans la région

  • Cameroun : le Code général des collectivités territoriales décentralisées entre en vigueur

    Depuis plusieurs années, l’AIMF est très engagée pour le renforcement de la décentralisation au Cameroun, notamment à travers ses activités de plaidoyer qui ont été portées au parlement. La loi portant Code Général des Collectivités Territoriales Décentralisées (CTD) a été promulguée le 24 décembre. Elle renforce l’autonomie des autorités locales avec un engagement de porter à au moins 15% des recettes de l’Etat aux CTD. Cette nouvelle étape du processus de décentralisation marque un pas important pour l’unicité des régions, et donc en faveur du vivre-ensemble et du multiculturalisme. L’AIMF reste mobilisée aux (...)
  • Le Président de l’Union des Comores, SEM Azali Assoumani, a reçu ce 22 janvier une délégation des Maires des Comores (Moroni, Cembenoi-Lac Salé, Mitsoudjé, Domoni) et des représentants de l’AIMF, dans le cadre de l’approfondissement du travail de rapprochement entre les villes de l’Océan Indien engagé depuis 4 ans.

    A cette occasion, le Président Azali a insisté sur l’importance qu’il accorde aux communes et à leurs Maires "qui ont toujours fait preuve de patriotisme en privilégiant le développement du pays". Le Chef de l’Etat a rappelé l’importance qu’il attache à l’appui qui sera apporté aux futurs élus locaux et agents territoriaux, notamment en matière de formation, afin de leur permettre de mettre en avant leurs compétences.
    Le Président a également fait part de son intérêt pour le rapprochement engagé par les collectivités locales de l’Océan Indien au sein de l’Association des Villes et Collectivités de l’Océan Indien (AVCOI).

    A cet égard, il a manifesté son soutien à l’AVCOI en vue de renforcer la solidarité et la coopération régionale.

    Enfin, le Président de la République a appelé toutes les instances régionales, notamment la Commission de l’Océan Indien, à soutenir et à accompagner l’association régionale dans la dynamique qu’elle a engagée.

    Alors que l’AVCOI a engagé depuis 4 ans, avec l’appui du Partenariat stratégique AIMF-Union européenne, une reprise ambitieuse de ses activités, ce soutien au plus haut niveau est un encouragement fort pour continuer son travail de mise en lien et de dialogue entre les villes de la sous-région.

    Lire le Communiqué de presse de la Présidence de la République

  • Faites nous parvenir vos contributions pour sportetville.org !

    Voilà presque 1 an que le site www.sportetville.org a été lancé ! Un média collaboratif pour mieux faire connaître les politiques sportives des villes à l’international, que vos contributions font vivre au quotidien. Pour participer à cette dynamique, n’hésitez pas à nous faire parvenir toute information relative au sport en ville et aux politiques locales que vous mettez en place pour renforcer le sport comme facteur de vivre-ensemble ! [email protected]
  • La coopération engagée entre Abidjan, la ville de Nice et sa Métropole se renforce autour d’un programme ciblé sur l’environnement, qui pour la première fois s’inscrit dans le cadre de l’AIMF.

    C’est autour du sport que les deux villes, ayant accueilli successivement les Jeux de la Francophonie, ont noué leur premier partenariat en 2013. Souhaitant approfondir leur travail en commun, elles ont développé depuis 2017 un programme de coopération ciblé plus particulièrement sur la prise en compte des enjeux environnementaux, sur la transition énergétique, et sur la sensibilisation de la jeunesse à ces questions abordées sous l’angle de l’international.

    Pour donner tout son sens à ce partenariat, Nice et Abidjan ont souhaité l’inscrire en complémentarité avec leur engagement au sein de l’AIMF, dont elles sont toutes les deux membres. Témoignage de cette nouvelle étape, l’’appui que vient de leur accorder le Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères pour leur programme 2020/2021 sera pour la première fois croisé avec un soutien de l’AIMF.

  • Rapprocher les villes et les universités : mobilisation conjointe de l’AUF et de l’AIMF

    Dans le cadre du suivi de sa prise de fonction, le nouveau Recteur de l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF), Monsieur Slim Khalbous, ancien Ministre, a rencontré vendredi 17 janvier, Monsieur Pierre Baillet, Secrétaire Permanent de l’Association Internationale des Maires Francophones (AIMF). Ensemble, ils ont convenu de contribuer à renforcer le partenariat entre leurs deux institutions en reconnaissant l’importance du fait urbain dans le développement durable et la nécessité de faciliter les relations de travail entre les villes et les universités. L’objectif des deux institutions est (...)
  • Rabat et Paris signent un pacte d’amitié et de coopération

    M. Mohamed Sadiki et Mme Anne Hidalgo ont signé mercredi 18 décembre un Pacte d’amitié qui prévoit notamment d’encourager les échanges entre Rabat et Paris dans les domaines de la transition écologique et des mobilités durables, de la culture et du patrimoine, de l’attractivité touristique et économique, de la Francophonie.
  • C’est avec un grand plaisir que nous avons appris la décoration au grade de Chevaliers de l’ordre de l’étalon du Burkina Faso de deux hauts fonctionnaires de la municipalité de Ouagadougou.

    M. Boureima Kaboré, Directeur de l’Agence municipale des Grands Travaux, contribue activement au renforcement de l’expertise territoriale des villes francophones par sa participation à nos groupes de travail et aux programmes de coopération menés avec d’autres villes.

    M. Adama Zerbo, Directeur des Relations internationales, fait vivre et développe chaque jour la coopération décentralisée de Ouagadougou avec ses homologues et joue un rôle essentiel pour la contribution de la capitale burkinabé à la diplomatie des villes.

    À cet égard, ils ont toujours accompagné le développement de l’Aimf en qualité d’experts fonctionnels.

    Nous leur adressons nos plus chaleureuses félicitations.

  • La ville qui s’adapte - Appel à contributions scientifiques pour les 22ème rencontres en urbanisme du réseau APERAU

    L’APERAU, Association pour la Promotion de l’Enseignement et de la Recherche en Aménagement et Urbanisme, regroupe des institutions d’enseignement supérieur du monde francophone travaillant dans le champ de l’aménagement urbain et de l’urbanisme. Réseau membre de l’Agence Universitaire de la Francophonie, il est soutenu financièrement par l’AIMF. Son expertise est notamment mobilisée à l’occasion des colloques de haut niveau tenus dans le cadre des Congrès annuels de l’AIMF. Cette année, l’APERAU tiendra ses 22èmes rencontres internationales à Rabat, en juin, sur le thème : "La ville qui s’adapte. (...)
  • La Chaire Immobilier et Développement durable de l’ESSEC Business School lance l’appel à candidatures de la seconde édition de son Grand Prix ESSEC de la Ville solidaire et de l’Immobilier responsable®, mis en place avec le soutien de l’Association internationale des Maires francophones (AIMF), Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique (CGLU Afrique), la Fédération des Sociétés Immobilières et Foncières (FSIF), la Métropole du Grand Paris (MGP) et le Pavillon de l’Arsenal ainsi qu’avec la participation de la Fondation Abbé Pierre, Housing Europe, le Plan Bâtiment Durable, Solidarités Nouvelles pour le Logement (SNL) et l’Uniopss.
    Immoweek et Radio.Immo sont les partenaires médias de cette édition 2020.

    Le prix, qui vise à faire connaître et émerger les projets innovants pour l’accès au logement, s’adresse aux collectivités territoriales, associations, coopératives, bailleurs sociaux, collectifs de citoyens, opérateurs de maîtrise d’ouvrage d’insertion, acteurs de l’économie sociale et solidaire et tout porteur de nouvelles initiatives pouvant contribuer au mieux vivre urbain, en particulier face à la crise sociale et économique du logement et à la crise environnementale.

    5 prix seront décernés cette année :
    - le Prix Grand Paris de l’innovation urbaine solidaire
    - le Prix de la ville hospitalière (ouvert aux porteurs de projets membres de pays de la Francophonie)
    - le Prix de l’habitat responsable et innovant
    - le Prix Financement solidaire et Ville durable
    - le Prix de la ville africaine solidaire et durable

    Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 1er mars 2020 à 23h59.
    La remise des prix aura lieu le lundi 25 mai 2020 à 18h au Pavillon de l’Arsenal à Paris.

    Pour en savoir plus et candidater : http://gdprix-villesolidaire.essec.edu/

  • #Culture : Candidatez au Prix international CGLU - Ville de Mexico - Culture 21 !

    La 4ème édition du Prix International CGLU – Ville de Mexico – Culture 21 est lancée ! Ce Prix a pour objectif de mettre en valeur les initiatives des villes et gouvernements locaux et régionaux dans le domaine de la culture et du développement durable, ainsi que des personnes ayant apporté une contribution fondamentale à la reconnaissance des aspects culturels dans le développement durable. Il a une dotation de 50.000 EUR dans la catégorie « Ville / Gouvernement local ou régional » et de 25.000 EUR dans la catégorie « Personnalité ». Au cours des trois éditions précédentes, le Prix a reçu au total (...)
  • #Mobilité soutenable - Lancement du programme de coopération entre Douala, Yaoundé et Bordeaux avec l’appui de l’UE

    L’Ambassadeur de l’Union européenne au Cameroun et le Délégué du Gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Douala ont signé, le 20 novembre, la convention relative au programme "Accompagnement des Communautés Urbaines de Yaoundé et de Douala dans la mise en oeuvre des Plans de Mobilité Soutenable". Cette coopération de 5 ans qui rassemble la Communauté Urbaine de Douala, la Communauté Urbaine de Yaoundé et Bordeaux Métropole est soutenue par l’Union européenne qui lui apporte une subvention de plus de 4 millions d’euros. Un vaste programme pour une gestion efficace et durable des mobilités dans ces (...)
  • #Etat-Civil - Sur TV5, entretien avec M’hamed Ali Bouleymen, ancien Maire de Tunis

    Sur TV5 MONDE, M’hamed Ali Bouleymen, ancien Maire de #Tunis, revient sur les enjeux de la modernisation de l’état civil et sur l’initiative pilote lancée dès les années 1990 avec la municipalité de Tunis. Pour revoir l’interview avec Denise Epoté, c’est par ici : https://www.tv5mondeplus.com/toutes-les-videos/magazine/et-si-vous-me-disiez-toute-la-verite-et-si-vous-me-disiez-toute-la-verite-2018-2019-34
  • A Ottawa, bientôt un Monument LGBTQ2+

    A Ottawa, un monument pour commémorer la purge contre la communauté LGBT au sein de la fonction publique et des Forces armées verra bientôt le jour. Des années 1950 à 1990, des employés ont été victimes de discrimination, harcelés et souvent congédiés en raison d’une politique en vigueur qui autorisait ces pratiques. « Nous sommes honorés d’avoir ce monument dans notre ville, a souligné le maire d’Ottawa, Jim Watson. La plupart des Canadiens ne savent probablement pas que ça s’est produit dans notre pays. C’est un aide-mémoire de ce sombre chapitre de notre histoire. » (...)
  • #Tunis : une marche pour commémorer l’abolition de l’esclavage, il y a 174 ans

    Partant de l’Hôtel de ville de Tunis, une marche symbolique et pacifique a commémoré, ce vendredi 23 janvier, le décret Beylical qui a aboli l’esclavage en 1846. La Tunisie est le premier pays du Maghreb avoir institué, en 2019, une journée nationale de l’abolition de l’esclavage, célébrée le 23 janvier. Elle devient ainsi le deuxième pays du continent africain, après le Sénégal, en 2010, à s’incliner devant la mémoire des millions de Subsahariens déportés et mis en esclavage. (...)
  • La contribution des élus locaux au retour à la paix au coeur de l’AG de l’AMBF

    L’Association des municipalités du Burkina Faso (AMBF) s’est réunie ce 17 janvier 2020 à Ouagadougou pour son assemblée générale. Alors que le pays traverse d’importantes difficultés sécuritaires, la faîtière des élus locaux a mis au coeur des débats le rôle des élus locaux pour le retour à la paix et le vivre-ensemble.
  • #Vivre-Ensemble - Côte d’Ivoire : Mobiliser les chefs traditionnels pour la paix et la cohésion sociale dans la région

  • C’est avec un grand plaisir que nous avons appris la décoration au grade de Chevaliers de l’ordre de l’étalon du Burkina Faso de deux hauts fonctionnaires de la municipalité de Ouagadougou.

    M. Boureima Kaboré, Directeur de l’Agence municipale des Grands Travaux, contribue activement au renforcement de l’expertise territoriale des villes francophones par sa participation à nos groupes de travail et aux programmes de coopération menés avec d’autres villes.

    M. Adama Zerbo, Directeur des Relations internationales, fait vivre et développe chaque jour la coopération décentralisée de Ouagadougou avec ses homologues et joue un rôle essentiel pour la contribution de la capitale burkinabé à la diplomatie des villes.

    À cet égard, ils ont toujours accompagné le développement de l’Aimf en qualité d’experts fonctionnels.

    Nous leur adressons nos plus chaleureuses félicitations.

  • L’ancien défenseur international français Lilian Thuram est en tournée internationale avec son organisation “éducation contre le racisme”. Dans ce contexte la star du football a assisté à un séminaire en Tunisie sur la lutte contre le racisme et la promotion de l’égalité femmes-hommes.

    Invité de l’Ambassadeur de France en Tunisie S.E.M Olivier Poivre d’Arvor, il a présenté son projet de lutte contre le racisme en Afrique. Il s’est entretenu avec les médias tunisiens et les représentants de la société civile notamment l’association M’nemty elle aussi en lutte contre le racisme.

    Le champion du monde 1998 a rencontré les élèves de 8 classes de l’école Pierre Mendés France, dans un entretien qui s’est principalement concentré sur le rejet du racisme, le respect de l’autre et la promotion de l’égalité femmes-hommes.

  • #Agriculture-Urbaine : A Niamey, lancement de l’opération "Ville maraîchère"

    Le président de la Délégation spéciale de la Ville de Niamey, M. Mouctar Mamoudou, a procédé, ce mardi 10 décembre 2019, au lancement d’une opération "Noman Rani" / Niamey ville maraîchère.
  • Prévention et gestion des conflits au Nord : Des communautés de Thiou s’approprient les résultats d’une étude sur le dialogue interethnique

  • #Francophonie : Marennes reçoit le prix Richelieu Senghor

    Le Maire de Marennes (France) a reçu le 2 décembre le Prix Richelieu Senghor 2019 décerné chaque année par le Cercle Richelieu Senghor de Paris. Ce prix vient récompenser et encourager les efforts réalisés pour la promotion de la langue française et de la #Francophonie dans sa ville ! Pour en savoir plus : https://www.cercle-richelieu-senghor.org/
  • Le Président de l’Union des Comores, SEM Azali Assoumani, a reçu ce 22 janvier une délégation des Maires des Comores (Moroni, Cembenoi-Lac Salé, Mitsoudjé, Domoni) et des représentants de l’AIMF, dans le cadre de l’approfondissement du travail de rapprochement entre les villes de l’Océan Indien engagé depuis 4 ans.

    A cette occasion, le Président Azali a insisté sur l’importance qu’il accorde aux communes et à leurs Maires "qui ont toujours fait preuve de patriotisme en privilégiant le développement du pays". Le Chef de l’Etat a rappelé l’importance qu’il attache à l’appui qui sera apporté aux futurs élus locaux et agents territoriaux, notamment en matière de formation, afin de leur permettre de mettre en avant leurs compétences.
    Le Président a également fait part de son intérêt pour le rapprochement engagé par les collectivités locales de l’Océan Indien au sein de l’Association des Villes et Collectivités de l’Océan Indien (AVCOI).

    A cet égard, il a manifesté son soutien à l’AVCOI en vue de renforcer la solidarité et la coopération régionale.

    Enfin, le Président de la République a appelé toutes les instances régionales, notamment la Commission de l’Océan Indien, à soutenir et à accompagner l’association régionale dans la dynamique qu’elle a engagée.

    Alors que l’AVCOI a engagé depuis 4 ans, avec l’appui du Partenariat stratégique AIMF-Union européenne, une reprise ambitieuse de ses activités, ce soutien au plus haut niveau est un encouragement fort pour continuer son travail de mise en lien et de dialogue entre les villes de la sous-région.

    Lire le Communiqué de presse de la Présidence de la République

  • Cameroun : le Code général des collectivités territoriales décentralisées entre en vigueur

    Depuis plusieurs années, l’AIMF est très engagée pour le renforcement de la décentralisation au Cameroun, notamment à travers ses activités de plaidoyer qui ont été portées au parlement. La loi portant Code Général des Collectivités Territoriales Décentralisées (CTD) a été promulguée le 24 décembre. Elle renforce l’autonomie des autorités locales avec un engagement de porter à au moins 15% des recettes de l’Etat aux CTD. Cette nouvelle étape du processus de décentralisation marque un pas important pour l’unicité des régions, et donc en faveur du vivre-ensemble et du multiculturalisme. L’AIMF reste mobilisée aux (...)
  • Les villes francophones d’Asie en réseau !

    A l’occasion de la 2nde Conférence des Villes d’Asie du Sud-Est qui s’est tenue à Phnom Penh (Cambodge), le 2 décembre 2019, les participants représentants les villes et administrations sous-nationales du Cambodge, du Vietnam et du Laos, ont franchi une étape supplémentaire dans la mise en place d’un réseau des villes d’Asie du Sud-Est, notamment avec l’adoption d’un plan d’action. Dès décembre 2017 en effet, les autorités sous-nationales d’Asie du Sud-Est, réunies dans le cadre du Partenariat Stratégique AIMF-UE, avaient souligné l’importance et la nécessité de créer un réseau des villes dans la région (...)
  • "Villes, gestion, protection et valorisation des données numériques urbaines", c’est le thème de la première réunion du groupe de Plaidoyer de l’AIMF sur les données numériques, qui se tient à la Délégation Wallonie-Bruxelles à Paris, le 7 et 11 novembre, dans le cadre du Partenariat stratégique AIMF-Union européenne.

    Les villes en effet confrontées, partout dans le monde, à l’augmentation de plus en plus rapide de la production de données numériques qui constituent tout à la fois une ressource pour l’amélioration des services urbains, leur efficacité, l’innovation ; un enjeu économique et d’attractivité du territoire ; un enjeu technologique, financier, et bien sûr un enjeu de société avec la problématique de la protection des données personnelles et de leur utilisation.

    Il y a donc un enjeu autour de la propriété des données, de leur accès, de leur diffusion, de leur utilisation, de leur gouvernance dans un environnement en évolution constante porté par le dynamisme et les capacités financières des géants du numérique.

    Plus de 80 participants venus de 15 pays sont attendus à cette rencontre qui s’inscrit dans le cadre du Partenariat stratégique AIMF-Union européenne. Parmi eux, les Maires d’Annaba et de Constantine, en Algérie, le Président de la Chambre de Commerce d’Alger, le Délégué de la Communauté Urbaine de Yaoundé (Cameroun), le Maire de Bizerte (Tunisie), ainsi que plusieurs élus en charge de l’innovation représentant les villes de Montréal, Nantes, Marrakech...

    Les échanges seront nourris par les témoignages des élus et ceux de plusieurs spécialistes de ces questions, notamment le Directeur Adjoint de l’ANSSI, le Président de l’Instance Nationale de Protection des Données Personnelles de Tunisie et de l’Association francophone des autorités de protection des données personnelles, le Président de la SCET (Caisse des Dépôts), le Directeur de l’Ecole Urbaine de Sciences Po, le Directeur de la CNIL, la Directrice de Namur Innovative City Lab, ainsi que M. Carlos Moreno, envoyé spécial de Mme Anne Hidalgo pour le numérique. Les cadres territoriaux de Casablanca, Namur, Ouagadougou, Marrakech, Nantes, Bordeaux, les représentants du monde universitaire Sciences Po Paris, Université de Montréal, Chaire Eti Sorbonne, Institut Polytechnique d’Abidjan, Vice-Rectrice de l’Université de Namur, et les représentants du monde associatif et privé (Délégué général de la FING, PDG d’opendatasoft, Directeur Scientifique de Renault) participeront également aux travaux.

    Ces deux journées de travail permettront d’identifier les enjeux et auxquels les villes font face et des défis à relever en matière de gestion des données numériques urbaines. Elles aboutiront à l’adoption d’une feuille de route guidant l’action de l’AIMF dans ce domaine, avec un programme d’actions concrètes sur 24 mois.

  • Réaction suite à l’assassinat du Maire de Djibo

    C’est avec une profonde tristesse et une très grande inquiétude que nous avons appris l’assassinat du Maire de Djibo, Monsieur Oumarou Dicko, Député du Burkina Faso. Dans toutes les zones en crise, et particulièrement au Sahel, les Maires sont devenus des cibles vivantes. Leurs fonctions les placent en première ligne pour la gestion de ces crises et la protection des populations. De plus en plus nombreux sont ceux qui paient de leur vie cet engagement. Et dans ces moments douloureux se pose à nouveau la question du statut des élus, de leur protection juridique et sociale. Nos condoléances vont a (...)
  • Bukavu : les femmes commerçantes transfrontalières pour la création d’un cadre de concertation avec les autorités

  • Vidéo - Conférence internationale des Maires du Maghreb et du Sahel à Tunis

  • Déclaration de Tunis : les Maires du Maghreb et du Sahel s’engagent pour le vivre-ensemble en harmonie

    Réunis à Tunis les 14 et 15 octobre 2019 dans le cadre de la conférence sur le thème « Villes, mise à l’emploi des jeunes, pour un mieux vivre ensemble en harmonie », les Maires et représentants des villes du Maghreb et du Sahel venus d’Algérie, du Burkina Faso, de Libye, du Maroc, du Mali, de Mauritanie, du Niger, du Tchad et de Tunisie, ont adopté la Déclaration de Tunis qui affirme leur engagement pour le vivre-ensemble en harmonie. Autour d’eux, les représentants de l’Union du Maghreb Arabe, de l’Union Européenne, des entrepreneurs représentés par les Chambres de commerce et des femmes leaders du (...)
  • Retour sur la rencontre de Yaoundé (23/24 septembre) : « Restitution des plaidoyers des Autorités locales du Cameroun et Contribution à la définition des normes internationales pour une ville durable pour tous »

    Plus de 200 participants venus de 12 pays se sont retrouvés les 23 et 24 Septembre 2019 à Yaoundé à l’occasion de la rencontre organisée par l’AIMF dans le cadre du Partenariat stratégique AIMF-UE, en coopération avec les autorités camerounaises et ses partenaires, notamment, le Parlement du Cameroun, la Communauté Urbaine de Yaoundé, les CVUC, et les autorités nationales du Cameroun. L’Assemblée nationale a hébergé la première journée qui a été consacrée à la restitution des travaux des groupes de plaidoyer mis en place dans le cadre du Partenariat AIMF-UE depuis 2015. Elle a permis de porter ces (...)
  • Après 3 années de mise en oeuvre, le 3ème Comité de pilotage international du projet FEDACAM - Femmes et énergie durable au Cameroun s’est tenu le 23 javier à Yaoundé, sous le haut parrainage du ministre de la Décentralisation et du Développement local (MINDDEVEL). Aux côtés des Maires des villes partenaires et de l’AIMF, étaient présents les partenaires techniques et financiers du programme (ADEME, Fondation Veolia Environnement, FEICOM).

    Lancé en 2016, le FEDACAM a conjugué un renforcement du Réseau des Femmes Elues Locales du Cameroun avec la mise en œuvre d’actions pilotes sur l’énergie durable dans plusieurs régions du Cameroun qui ont permis d’améliorer l’éclairage public solaire et l’alimentation électrique des établissements publics. Au total, plus d’1,1 millions d’euros ont été investis pour ce programme.

    Au coeur des échanges de ce 3ème comité de pilotage : le bilan de la mise en oeuvre dans les deux villes pilotes (Fokoué et Bangangté dans la région de l’Ouest) et les 5 nouvelles communes (Mayo-Oulo dans la région du Nord, Mbengwi dans la région du Nord-Ouest, Angossas dans la région de l’Est, Afanloum dans la région du Centre et Mintom du Sud), et les grandes orientations de la stratégie pour une bonne gestion de la maintenance future dans les 7 villes bénéficiaires du programme. Enfin, cette rencontre a permis de jeter les bases d’un développement futur du programme, notamment à travers l’établissement d’un planning de recherche de financement.

    En savoir plus sur le FEDACAM

  • #SIM_ba : formation des services centraux pour la modernisation des finances publiques en République Centrafricaine

    Le Programme de modernisation des finances publiques centrales de République centrafricaine, appuyé par la Banque mondiale, a choisi l’AIMF comme opérateur, pour développer la solution SIM_ba auprès des services centraux. La formation tenue début janvier marque le début du transfert opérationnel vers cette solution, initialement développée par l’AIMF pour les collectivités locales et sur laquelle s’appuient aujourd’hui plusieurs administrations d’Etats.
  • A Domoni, aux Comores, la municipalité poursuit son engagement pour soutenir l’accès à l’éducation et lutter contre l’analphabétisme. Cela passe, aussi, par une amélioration des infrastructures scolaires.

    En 2018, la commune a soumis à l’AIMF une demande d’appui pour la réhabilitation de salles de classes dans la principale école primaire de la commune, Chiroundrani, afin d’améliorer les conditions d’enseignement mais aussi la sécurité des élèves, particulièrement menacée en période d’intempéries par les installations vétustes.

    L’appui de l’AIMF a permis la réhabilitation de trois bâtiments existants dans l’enceinte de l’école - dont les toitures et les plafonds s’effondraient - et le traitement de
    l’ensemble des structures pour faire face à l’infiltration des eaux pluviales.

    La cérémonie d’inauguration a eu lieu il y a quelques jours, en présence du Ministre de l’Education Nationale et du Directeur de cabinet du gouverneur.

  • Bujumbura / Uvira : Atelier d’échange entre les autorités locales et les commerçantes transfrontalières

    Dans le cadre de la mise en œuvre de ses activités, la Plateforme des Autorités Locales des Pays des Grands Lacs (PALPGL) organise un atelier d’échange et de concertation entre les Maires des villes de Bujumbura et Uvira et les femmes exerçant le petit dans les zones frontalières de la RDC et du Burundi. A travers leurs activités, les commerçantes sont en effet parties prenante de l’apaisement des problèmes qui contribuent aux conflits au sein de leurs communautés et plus largement dans la région. Elles sont à même de faire usage leur influence dans leurs communautés respectives afin de promouvoir une (...)
  • Créé en 1990, le Fonds de coopération appuie les projets urbains portés par les villes membres de l’AIMF. Il est financé par les villes, notamment Paris, et par des organismes publics (Canada, Wallonie Bruxelles International...). Il joue aujourd’hui un réel effet de levier pour susciter des multipartenariats autour des programmes de développement territorial.

    Leprogramme d’investissement voté en 2019 (Bureau de juin à Kigali et Bureau de décembre à Phnom Penh) compte 24 projets – 11 suites d’opérations et 13 nouveaux projets - repartis sur 18 pays de l’ensemble de l’espace francophone au bénéfice direct ou indirect de 27 millions d’habitants.

    Le vote de subventions pour 11 projets déjà en cours montre le dynamisme dans la mise en œuvre progressive et constante de projets engagés dans les années précédentes.

    Sur les nouveaux projets soutenus en 2019, les thématiques restent constantes, avec un nombre important de projets en appui aux services essentiels. Il est à noter le caractère intégré des projets, qui sont conçus pour aborder plusieurs enjeux au niveau local et pour renforcer, dans chaque secteur d’intervention, la gouvernance et la maitrise d’ouvrage territoriale.

    Dans la suite de l’engagement pris par les Maires en 2018 pour la promotion du sport en ville, deux projets centrés sur ces questions ont reçu un appui.

    L’engagement de l’AIMF pour le soutien aux coopérations décentralisées francophones se maintient : le Département des Yvelines en coopération avec le GI-Mono au Bénin ; les villes de Lièges et Lubumbashi en RDC ; les métropoles de Toulouse et Bordeaux en coopération avec la ville de Casablanca au Maroc ; la ville de Lausanne et la coopération suisse engagées aux côté de la Communauté urbaine de Nouakchott ; la ville de Mérignac avec Kaolack ; la ville de Montréal avec Dakar ; la ville de Nantes dans ses coopérations avec Dschang et Tbilissi.
    Le budget global des projets inscrits au programme 2019 (déjà engagés et nouveaux) est de plus de 17.5 millions € pour une durée moyenne de 2 ans et ½. La participation de l’AIMF à ces projets (tranches votées en 2019 et années antérieures) est de 6.2 millions €, le reste des investissements étant financés par les partenaires et les villes bénéficiaires. Le rôle joué par l’AIMF pour susciter des multipartenariats autour des projets portés par les villes et donner la base nécessaire à un changement d’échelle de ces programmes de coopération internationale, est ainsi confirmé.

    SUITES DE PROJETS DEJA ENGAGES (nouvelle tranche votée en 2019)

    - Amélioration des ressources financières propres du groupement intercommunal du Mono (GI-Mono) / Bénin
    - Construction durable du siège de l’Association Nationale des Communes du Bénin
    - Amélioration de l’accès à l’eau et à l’assainissement dans la commune de Rosso - PK7 Legdem / Mauritanie
    - Projet communautaire d’accès à l’eau et à l’assainissement (PCAEA2) / Communauté Urbaine de Nouakchott, Mauritanie
    - Alimentation en eau et assainissement sur la commune de Bouskoura / Casablanca, Maroc
    - Construction de 8 postes de santé et renforcement de l’offre de planification familiale / Rusizi, Rwanda
    - Construction du centre de santé de médina Baye, polyclinique et maternité / Kaolack, Sénégal
    - Extension de la filière Assainissement de Mahajanga à travers sa structuration, l’innovation et le développement des compétences locales / Madagascar
    - Résilience au changement climatique : Gestion durable des ressources en eau, des forêts et du patrimoine arboré urbain / Lubumbashi, RDC
    - Initiative pour la Santé et la Salubrité en Ville / 15 villes pilotes

    NOUVEAUX PROJETS

    - Le Sport, outil de prévention et de réponse aux grossesses non désirées chez les adolescentes du District de Rubavu / Rwanda
    - Requalification de la plage Boca Bala (Gamboa) pour le sport / Praia, Cap Vert
    - Renforcement de la Couveuse d’entreprise pour la Promotion de l’Emploi par la Micro-entreprise (CEPEM) / Dakar, Sénégal
    - Appui à l’élargissement et à la programmation du Centre culturel de rencontres John Smith / Ouidah, Bénin
    - Restauration et appui à la programmation du Musée National de la Soie de Tbilissi / Géorgie
    - Structuration et gestion de la filière des boues de vidange à Siem Reap et développement de la filière agricole / Cambodge
    - Structuration et gestion de la filière des boues de vidange à Vientiane - PHASE 2 / Laos
    - Gestion durable des déchets solides ménagers das la commune d’Aného - PHASE 2 / Togo
    - Construction d’infrastructures scolaires dans la commune de Banfora / Burkina Faso
    - Promotion du planning familial et de la santé sexuelle et reproductive / Gitega, Burundi
    - Eclairage public solaire de la Commune Urbaine d’Ebolowa / Cameroun

  • Faciliter la lecture en français à l’école : un partenariat Tunis-Adiflor-AIMF

    Aux côtés de la ville de Tunis et de l’association Kon Sadiki, l’AIMF est mobilisée pour soutenir la mise en place du projet pédagogique du Collège Sedjoumi, centré sur l’engagement citoyen des jeunes. En appui aux Clubs Journalisme et Citoyenneté, elle a déjà permis de financer un studio d’enregistrement qui sera le support d’une web-radio produite par les élèves. Pour dynamiser les activités du Club lecture, elle a également financé l’équipement de la bibliothèque. Dans le cadre du partenariat ADIFLOR-AIMF, ces supports viennent d’être complétés par un nouvel outil de lecture, les liseuses Adiflor. Aux (...)
  • Le lancement des activités continue dans le cadre du Projet d’appui aux Autorités Régionales et Locales de Côte d’Ivoire, à travers des initiatives concrètes d’insertion socioéconomiques des jeunes, cofinancé avec l’Union européenne.

    Apres le lancement officiel du projet le 8 juillet 2019 au siège de l’ARDCI à Abidjan et les activités de lancement en région, avec le lancement le 18 septembre 2019 dans la région du Tonkpi et celui du 20 septembre dans la région du Kabadougou, la dernière étape a été celle de San Pedro qui a eu lieu, le mardi 29 octobre 2019.

    La cérémonie tenue à l’hôtel régional de San Pedro a enregistré la participation des autorités administratives et politiques, des représentants de l’Assemblée des Régions et Districts de Côte d’Ivoire (ARDCI), de l’Union des Villes et Communes de Côte d’Ivoire (UVICOCI) ainsi que des collectivités territoriales bénéficiaires, de la chefferie traditionnelle, des organisations de jeunesse et des femmes et de la société civile, a été marquée par un atelier de cadrage visant à sensibiliser toutes les parties prenantes sur les enjeux de ce projet socioéconomique afin de leur permettre de se l’approprier.

    A San Pedro, l’initiative pilote soutenue dans le cadre du programme permettra d’opérationnaliser le centre de formation aux métiers de l’agriculture et de l’élevage pour l’insertion socioprofessionnelle des jeunes avec comme activités clés :

    - l’équipement du centre de formation aux métiers de l’agriculture et de l’élevage ;
    - l’aménagement de 02 salles de formation et 02 dortoirs ;
    - la formation des jeunes ;
    - le renforcement des capacités de l’équipe de suivi et de gestion du projet ;

  • #ISSV - Planification familiale à Bobo-Dioulasso : Visite d’étude d’Abidjan et de l’ANCB

    La Commune de Bobo-Dioulasso accueille du 1er au 8 novembre 2019 les équipes du District Autonome d’Abidjan et de l’ANCB pour un voyage d’étude qui se tiendra pendant la semaine de la planification familiale au Burkina Faso. Evénement national conduit par le Ministère en charge de la Santé pour mobiliser les populations en faveur de la PF, il sera l’occasion pour la délégation du Bénin, menée par M. David Zinsou Towedje, Maire de la ville de Zogbodomey et de la Côte d’Ivoire, menée M. Emmanuel François Tenoh, Sous-directeur des Affaires Générales et de la Décentralisation au District d’Abidjan, de (...)
  • Programme FEDACAM - Formation technique et durabilité

    Dans le cadre du programme FEDA-Cam une formation technique à l’attention des villes bénéficiaires du programme et de quelques autres villes identifiées par leur potentiel ou leur engagement dans le domaine de l’énergie solaire, s’est tenue du 6 au 12 octobre 2019, au Cameroun. 13 techniciens ont pu être formés sur les méthodes d’exploitation et de maintenance des installations solaires photovoltaïques. Les formations se déroulés en chambre à Nkongsamba, avec des exposés théoriques et des exercices didactiques, et sur site à Bangangté, avec des travaux pratiques sur la centrale électrique de l’hôpital. A (...)
  • Planning Familial : lancement du projet pilote à Abidjan et réunion du Comité de pilotage international de l’ISSV

    Dans le cadre de l’Initiative pour la Santé et la Salubrité en Ville (#ISSV), le District Autonome d’Abidjan, en partenariat avec l’Association Internationale des Maires Francophones, la Fondation Bill & Melinda Gates et la Mairie de Paris, a accueilli du 23 au 25 septembre 2019 le 2e comité de pilotage international du Partenariat, à l’occasion du lancement du projet pilote à Abidjan. Le comité de pilotage, coorganisé par l’AIMF et le District Autonome d’Abidjan, a convié les maires et représentants des villes pilotes engagées dans la mise en œuvre de politiques municipales de Planing Familial (...)
  • Avec le lancement de la revue Raisonnance en 2012, puis d’un MOOC en 2018, l’AIMF a engagé la production d’une série de supports à l’attention des Maires et de leurs partenaires qui, en abordant les principaux enjeux de gouvernance urbaine, visent à donner les Clés de la ville.

    Dernier né de cette série d’outils, le Podcast Les clés de la ville vient d’être lancé. Animée par Lorenzo Kihlgren Grandi, Maître de Conférences en Diplomatie des villes à Sciences Po Paris, cette série abordera chaque mois une problématique différente.

    Le premier épisode, sur la prise en compte de la diversité en ville, donne la voix aux Maires et représentants de Ouagadougou, de Sousse, de Marrakech, de Kinshasa et de Bobo-Dioulasso.

    En fonction de vos supports et de vos habitudes, vous pourrez suivre ce podcast sur différentes plateformes :
    Soundcloud
    https://soundcloud.com/aimfrancophones
    Stitcher
    https://www.stitcher.com/podcast/association-internationale-des-maires-francophones/les-cles-de-la-ville
    Apple Podcasts
    https://podcasts.apple.com/fr/podcast/les-cl%C3%A9s-de-la-ville-le-podcast-de-laimf/id1491476130?l=en
    Spotify
    https://open.spotify.com/show/5Mdv5n22w7nwI4YRTX0W3W?si=fpQxxCf2QBG_duKHnG4efA

  • Depuis 1979, 40 ans d’échanges et de coopération entre les villes francophones. Merci à tous ceux qui nous ont adressé leurs messages à cette occasion, à suivre tous les jours sur les réseaux avec #40ansEnsemble, ou à consulter ci-dessous.

    40 ans Ensemble

    http://www.aimf.asso.fr/IMG/pdf/aimf_40ans_ensemble.pdf

  • Afin de mettre en lumière les bonnes pratiques de gouvernance locale favorisant l’inclusion des personnes LGBTQI+ dans la ville, l’École urbaine de Sciences Po et l’AIMF, avec le soutien de l’Union européenne, présentent une étude qui s’appuie sur le portrait de quatre villes : Beyrouth, Phnom Penh, Ouagadougou et Mexico.

    Les personnes LGBTQI+ demeurent discriminées. Cette discrimination est polymorphe : elle s’exprime entre autres par un accès limité au marché du travail, aux soins et au logement. La criminalisation de l’homosexualité, les répressions policières et les violences LGBTQI+phobes contribuent également à mettre en danger les personnes LGBTQI+.

    Si ces discriminations et violences s’expriment dans l’espace urbain, la ville est également un formidable laboratoire du vivre-ensemble. Les maires et leurs équipes
    sont en première ligne des politiques publiques engagées en faveur de l’inclusion des personnes LGBTQI+. Ils sont les plus à même de mettre en œuvre et de promouvoir des initiatives contribuant à rendre la ville plus accueillante et sûre pour tou·te·s.

    UNE ANALYSE ET DES RECOMMANDATIONS CONCRETES

    La présente étude propose une analyse, mais aussi des recommandations très concrètes pour...

    Inclure avec la société civile en soutenant l’action associative
    Inclure dans la Mairie en formant et en agissant en interne
    Inclure par le droit à travers des chartes et textes
    Inclure par la connaissance en produisant et en partageant des savoirs
    Inclure dans l’espace public en garantissant des lieux bienveillants
    Inclure par les événements en rassemblant dans la diversité
    Inclure par la coopération à travers les réseaux et partenariats

    Documents en téléchargement ci-dessous

    PORTRAITS

    Portrait #1 - Aline Kamakian est propriétaire d’une chaîne de restaurants arméniens à Beyrouth. Elle promeut une charte de non-discrimination au sein du secteur privé libanais qui vise à combattre l’exclusion dans le monde du travail.

    Portrait #2 - Kim Mouawad est propriétaire du Salon de beauté Out à Beyrouth. Elle explique qu’il est possible de créer des espaces pour les personnes LGBTQI+ et ainsi de visibiliser leur présence dans la ville.

    Portrait #3 - Dayna Ash a co-fondé Haven for Artists, un safe space (espace bienveillant) pour artistes et activistes à Beyrouth. Elle évoque la faculté de l’art à renforcer les capacités d’actions des personnes LGBTQI+, tout en déconstruisant les préjugés et les aprioris négatifs.